Le secret de Madoka : laissez-moi être moi-même !

Quand Akata nous propose un oneshot qui parle d’enfance et de tolérance, nous avons immédiatement envie d’avoir la chance de le découvrir un jour. Surtout que la ligne éditoriale d’Akata me tient vraiment à cœur.

Le secret de Madoka : ne me juge pas sur mes habits, ce que je fais et ce que j’aime

Alors l’habit fait le moine ou pas ? Il y a toujours cette fameuse première impression, qui peut se répercuter sur tout le reste. Quand on pense qu’on peut lui donner une telle importance, c’est plutôt glaçant.

le secret de madoka : meilleur manga 2021

Madoka est un petit garçon, totalement adorable, mais qui a également une morphologie qui fait que les habits de filles lui vont très bien.

Au contraire, Itsuki en a une pour s’habiller comme un garçon.

Ce qui fait déjà penser qu’on ne choisit pas le corps dans lequel on vient au monde.

Évidemment, il y a également un côté très trompeur, car les gens peuvent totalement se méprendre sur le sexe de chacun. Le lecteur sans savoir s’y tromperait fortement aussi.

Par ailleurs, Madoka aime jouer à la poupée, avec des peluches… Itsuki, elle, aime jouer au foot…

En quoi c’est un problème ? Ce n’en est pas vraiment un sauf que la société garde cette tendance à estampiller des objets comme étant destinés aux garçons ou aux filles : « Ça m’énerve qu’on décide qu’une chose est juste pour les garçons ou pour les filles. C’est pas une question de genre, mais de ce dont on a envie. Je fais ce que je veux, point ».

Un manga qui dépeint des familles surprenantes

Par le plus grand des hasards, Madoka et Itsuki vont se retrouver voisins. Et chaque famille a des êtres différents avec leurs caractères bien trempés. Nous prenons plaisir à les découvrir, ainsi que leurs personnalités au fur et à mesure que l’on tourne les pages du manga. Les grands absents étant les parents, que nous aurons au moins le plaisir de voir dans un bonus de fin.

Mais eux-mêmes ne sont pas exempts de se faire de fausses idées, d’avoir des mots maladroits. Haruka, la sœur de Madoka, adore créer des vêtements, et ce qu’elle aime par-dessus tout c’est les faire essayer à Madoka, à qui ils vont si bien : « Fille ou garçon on a le droit de porter tous les habits qu’on a envie ».

Un graphisme tout doux au service d’une histoire importante

le secret de madoka manga 2021

Le graphisme est d’une grande douceur, il est super agréable. L’édition fait d’ailleurs plaisir avec des pages qui tiennent bien en main, et bien blanches. Le côté mignon de Madoka ressort bien et il est indéniable.

Comme la plupart du temps avec les mangas, les expressions sont joliment capturées, et retracent bien les sentiments de nos personnages.

La couverture du manga est d’ailleurs diable