Pete Fromm met notre vie en chantier avec son dernier roman vertigineux

De la joie intense au désespoir, il ne semble n’y avoir que quelques pages… Vous n’y échapperez pas, avec La vie en chantier, Pete Fromm risque fort de vous toucher en plein cœur. Entre découverte de la paternité et douleur de la perte de l’être aimé, l’auteur américain nous entraîne dans un tourbillon de sentiments dévastateurs…

La vie en chantier est un roman qui commence comme n’importe quel autre conte de fées, pourtant « personne n’a vraiment envie de ces conneries. Les bals, les baguettes magiques, les robes à la con. Que des emmerdes ». Et si vous connaissez Pete Fromm, et sa plume enlevée, vous vous doutez déjà que cela ne pouvait pas durer « Avant, on partait ensemble. On descendait des rivières, on traversait des jungles. On escaladait des montagnes. Mais cette fois, elle a dû partir seule. C’est l’expédition la plus longue de sa vie ». Et soudain, c’est le drame.

pete fromm la vie en chantier

Ils se nomment Marnie et Taz. Ils ont tout pour être heureux. Le soleil brille tandis que le couple s’apprête à accueillir leur premier enfant « Il avait hâte de devenir un homme à bébé, hâte de s’isoler encore plus avec Marnie et cet être nouveau, leur enfant, leur univers ». En bref, une histoire d’amour comme il en existe tant d’autres…

Mais… ne dit-on pas que le bonheur est aussi fragile qu’éphémère ? Avec La vie en chantier, paru en format poche aux éditions Gallmeister le 1er avril 2021, Pete Fromm signe un livre sur le deuil aussi poignant que novateur. Pourquoi ? Tout simplement parce jamais il ne laissera le mélodrame prendre le pas sur la vie. C’est avec des mots simples, mais terriblement émouvants, que Pete Fromm nous transmet toute la détresse de Taz « son sourire à lui s’était fissuré, et Taz avait peur que cette fissure se transfère à son corps tout entier, ne laissant qu’un tas d’éclats brisés sur le sol ».

Un avenir commun démantelé. Des rêves mutilés. Un amour fauché. Un homme brisé.

Une vie entière à reconstruire…

La vie en chantier ou la vie de chantier ?

Eh bien… un peu des deux ! Il faut dire que le titre du livre de Pete Fromm porte bien son nom…

Justement ! Prenons le temps de reconnaître le génie de la traductrice, Juliane Nivelt. En s’éloignant légèrement du titre original A job you mostly won’t know how to do (littéralement : un travail que vous ne saurez pas vraiment comment accomplir), elle rend hommage au texte qui se cache derrière la couverture du livre de Pete Fromm. En effet, ici, tout n’est qu’une question de construction et déconstruction « Il va chercher la pelle. Creuse. La brouette. Les sacs de béton prémélangé. Il trouve l’a