Mémoires de la forêt : un roman jeunesse poétique qui part à la conquête des souvenirs oubliés

Dans une forêt lointaine, là où les animaux sont dotés de paroles, se cache une librairie pas tout à fait comme les autres… une librairie où les histoires s’entremêlent les unes aux autres pour reconstruire un passé décousu. Si avec Mémoires de la forêt, vous entrez dans un monde fantaisiste, sachez que vous en apprendrez beaucoup sur notre réalité…

Paru aux éditions de l’École des loisirs le 16 mars dernier, Mémoires de la forêt – Les souvenirs de Ferdinand Taupe est un roman jeunesse délicat, poétique et terriblement touchant. Entre un hymne à la littérature et un hommage aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer « la nuit s’était imposée aussi rapidement que le voile de l’oubli avait recouvert les souvenirs de la taupe », Mémoires de la forêt nous conte l’aventure extraordinaire d’Archibald Renard, libraire de Bellécorce, parti sur les traces des souvenirs de son ami, Ferdinand Taupe.

memoires de la foret mickael brun arnaud

Et là, comme de rien, au milieu d’un univers enchanté, voilà Mickaël Brun-Arnaud qui met des mots aussi fins que doux sur la maladie… une maladie qu’il connaît très bien puisqu’il a travaillé pendant dix ans en hôpital pour accompagner les personnes atteintes de maladies neuro-évolutives.

En ouvrant Mémoires de la forêt, vous n’entrez pas dans n’importe quel livre jeunesse… Vous plongez au cœur d’une histoire bercée par la poésie qui souvenirs qui s’échappent au même rythme que l’enfance s’évapore. Néanmoins, s’il est conseillé à partir de 9 ans, une lecture accompagnée par un adulte sera nécessaire. En effet, si le livre de Mickaël Brun-Arnaud est destiné aux enfants, il ne cesse de faire danser le monde de l’enfance avec le monde compliqué des grandes personnes… et ce n’est pas toujours évident de faire la part des choses !

Un livre jeunesse d’aventures singulier et bouleversant

Si la maladie est le thème central de Mémoires de la forêt, il n’en reste pas moins un livre jeunesse addictif. Dès les premières pages, nous voilà plonger dans un mystère… Un mystère qui vous tiendra en haleine jusqu’à la toute fin de cette histoire extraordinaire. Bienvenue à Bellécorce, une forêt située dans un pays imaginaire qui ressemble, ma foi, beaucoup au nôtre. Dotés du don de la parole, les animaux prennent vie à la place des humains dans un quotidien des plus banals. En bref, un roman anthropomorphique dans toute sa splendeur !

Au creux d’un vieux chêne, Archibald Renard tient fièrement sa librairie. Une librairie atypique puisque chaque livre y est unique. En effet, chaque animal qui le souhaite peut déposer un livre et espérer qu’un jour il soit acheté. Tandis qu’il prospère dans son rôle de libraire, Ferdinand Taupe, à la recherche des souvenirs qui le fuient, débarque, paniqué, dans son magasin. Il recherche, désespérément, le livre qu’il a écrit pour compiler ses mémoires, afin de se rappeler les choses qu’il a faites, mais, surtout, les gens qu’il aimés. Manque de chance, ce livre vient justement d’être acheté par un mystérieux client…

memoires de la foret livre jeunesse

Mais, touché par la détresse de son ami aux souvenirs brumeux, il déci