Mars Red de Bun-O Fujisawa : des vampires militaires, vraiment ?

Mars Red promet et offre une exploitation plus mûre, plus adulte et plus sombre des vampires en y ajoutant une touche très originale. En bref, des scènes d’action et beaucoup d’humour donnent naissance à un manga relativement violent, sans pour autant tomber dans le piège de la surenchère.

La couverture, je ne crois pas qu’on puisse dire le contraire, est magnifique. Rouge et noir, elle brille de mille feux. Je vous assure, on ne se lasse pas de l’admirer. En dessous de la jaquette, la couverture est également rouge. D’entrée, nous avons affaire à un travail recherché, qui attire l’œil du lecteur et lui donne envie de se plonger dans cette histoire. Cette série de mangas est prévue en 3 tomes, les deux premiers sont déjà disponibles en France.

Mars Red commence fort… et pourtant, vous n’avez encore rien vu !

Nous voilà plongés en plein dans l’ère Taishô (30 juillet 1912 au 25 décembre 1926), une période intéressante. Le Japon est alors victime d’une horrible catastrophe, le grand tremblement de terre du Kantô. Ce n’est qu’ensuite que l’histoire nous ramènera quelques années en arrière. Adapté d’une pièce de théâtre de Bun-O Fujisawa, Mars red est à lui-même un défi très original !

mars red

Mais le moins que l’on puisse dire c’est que c’est un sacré démarrage, sans doute pour donner envie immédiatement au lecteur, tenter de retenir son attention. Nous avons encore tant de choses à découvrir de ce monde, et si cela ne suffisait pas, au cours de l’histoire, nous aurons également des réflexions politiques et des confrontations dans les hautes sphères.

Mars red : le manga est moins confus que l’animé

Si jamais cela peut vous intéresser, sachez que j’ai eu l’occasion de regarder l’anime sans qu’il ne retienne vraiment mon attention. On sentait tout le potentiel de l’histoire, mais la magie n’opérait pas.  L’exécution était bien trop maladroite et confuse. Mais rassurez-vous ! Le manga est largement mieux raconté et nous intéresse dès les premières pages en nous dévoilant ses enjeux.

Une mystérieuse et attachante jeune femme : Aoi Shirase

Dès le départ, nous la rencontrons avec un autre personnage énigmatique. C’est une journaliste partie en quête d’une vérité. Très vite, elle nous apparaît attachante, débrouillarde et sincère. Elle a du répondant et nous le prouverons à maintes reprises « Les jeunes femmes comme vous ont encore tout l’avenir devant elles. Un gentil mensonge pourrait au contraire se révéler être un poison pour le reste de votre vie ».

mars red top manga 2021

Nous comprenons, au cours de l’histoire, le lien qui l’unit à un des vampires. Ce personnage nous permet également de réfléchir sur le lien brisé en