La plus belle couleur du monde : colorez votre monde entre illusions et désillusions

La plus belle couleur du monde est un manga de près de 600 pages, un peu lourd et difficile à manipuler, mais tout en couleurs. Dès qu’on l’ouvre, qu’on s’attarde sur ses pages, impossible de ne pas tomber sous son charme…

Un toucher agréable des pages. Une couverture toute douce. Une image qui happe notre regard et qui nous promet de colorer notre monde. En bref, La couleur du monde est un manga qui va vous subjuguer.

la plus belle couleur du monde

Golo Zhao : l’auteur chinois

Nous avons pu le découvrir au travers de plusieurs récits, qui sont d’ailleurs répartis chez plusieurs éditeurs. Il nous emmène toujours en Chine vivre des histoires touchantes, qui nous impacteront de différentes manières. J’ai pu en découvrir quelques-unes mais pas encore toutes. La couleur du monde est un oneshot qui se lit dans le sens français, et ainsi parfaitement accessible à un large public.

La couleur du monde : tout commence au collège

Nous suivons des collégiens en classe de troisième et majoritairement le jeune Rucheng, auquel il est facile de s’attacher. Il est gentil, volontaire, mais n’a pas forcément de chance, de grands talents, ou beaucoup d’argent. À travers lui, nous allons rencontrer bien d’autres personnages pour colorer le monde, de divers horizons, avec divers talents, soucis, aspirations.

Si vous faites attention, vous verrez également qu’il n’est pas sur la couverture, mais deux de ses camarades. Deux jeunes femmes qui vont faire battre son cœur, même s’il a sa préférence à lui. Nous allons nous interroger sur plein de choses, nous allons les voir grandir, nous allons assister à la réalisation de leurs rêves, mais aussi à leurs illusions et désillusions.

C’est également l’occasion de découvrir ce qu’était vraiment l’école en Chine dans les années 1990.

la plus belle couleur du monde : meilleur manga 2021

Les années 90 : petit saut dans le temps et nostalgie

Nous sommes situés dans les années 1990, cela se voit à divers petits détails… Bienvenue dans un temps où nous écoutions encore la musique dans un walkman « certaines chansons ne se démodent jamais ».

Attention, nostalgie droit devant ! Impossible de ne pas se rappeler cette époque, aux évolutions technologiques qui ont opéré depuis. Si la nostalgie envahira les plus âgés d’entre nous, cela intéressera les plus jeunes qui découvriront la vie quotidienne des adolescents des années 90.

La couleur du monde illustre le poids de la société chinoise

Chaque fois que je lis une histoire qui se passe en Chine, je ressens très fortement le poids de cette société. Un poids que nous avons déjà tous ressenti une fois dans notre vie, mais qui se fait d’autant plus pesant au pays de l’Empire Céleste. Presque étouffant.

Bienvenue dans un monde où être un garçon vaut mieux que d’être une fille « en réalité, quand tu es une fille, tes rêves et tes désirs n’ont aucune espèce d’importance ». Un monde où les prof