How I live now : la BD d’une adolescence insouciante avortée par la guerre

Adaptée du roman pour adolescents de Meg Roscoff, How I live now est une BD originale, décalée et un brin déroutante qui retrace le destin d’une jeune fille durant la Troisième Guerre mondiale. En bref, un roman graphique qui exprime de façon fracassante le passage de l’enfance à l’âge adulte…

Si elle reste une autrice relativement discrète en France, Meg Roscoff connaît un succès retentissant auprès des adolescents de l’autre côté de l’Atlantique. Preuve en est, son livre pour ados, intitulé Maintenant, c’est ma vie, a remporté plusieurs prix littéraires à travers le monde. Alors que son adaptation cinématographique n’a pas connu le succès attendu, il en est tout autre de son adaptation en bande dessinée

Publiée aux éditions Glénat en septembre 2021, la BD How I live now reprend méthodiquement le récit de Meg Roscoff pour nous offrir une adaptation aussi tendre qu’assourdissante. Alors que le film proposait une version libre (trop ?) du récit de l’autrice américaine, How I live now a su retranscrire avec brio toute la détresse qui se dégage de cette fresque adolescente saisissante.

Illustrée et scénarisée par Lylian et Christine Circosta, cette bande dessinée, légèrement déconcertante, sonne un terrible écho avec notre actualité brûlante et exprime la disparité des sentiments humains – et surtout adolescents ! – avec une incroyable sensibilité. Une BD jeunesse à découvrir dès 14 ans !

How I live now : une BD qui exprime le mal-être adolescent

New-Yorkaise endurcie, Elisabeth – que tout le monde appelle Daisy – est envoyée par son père chez sa tante en Angleterre. Adolescente rebelle et désorientée, Daisy est une héroïne qui nous apparaît aussi agaçante que touchante. Dès le début de la BD, le contexte militaire sensible laisse planer une atmosphère menaçante sur les personnages… Pourtant, au milieu de leur paradis bucolique « on aurait dit un décor de cinéma. La nature y était belle et parfaite », rien ne semble pouvoir les atteindre. Vous l’aurez compris, dès les premières pages, How I live now laisse transparaître une dualité qui ne cessera de s’opposer tout au long de ses 136 pages.

Arrivée dans le cottage anglais où vivent sa tante et ses cousins, Daisy tente d’apprivoiser leur façon de vivre. D’abord décontenancée par la douceur inopinée qui se dégage de ce cocon familial, elle apprend à profiter de l’instant présent. Loin de son père et de sa belle-mère, elle découvre une vie en harmonie avec la nature, loin des tourments de son existence « je reste, là, à rêvasser aux fantômes de ma vie passée qui s’éloignent peu à peu », où elle retrouve le goût de vivre.

Portée par les sentiments qu’elle commence d’éprouver