fbpx

Un blog de libraires pour les lecteurs du monde entier

Livres pour enfants

Le Petit Prince de Saint-Exupéry, entre merveilleux et leçons de vie

Ombeline

Tout le monde a déjà lu du « Saint-Ex », l’homme de légende qui aimait autant voler qu’écrire. Sur les bancs de l’école ou à la maison, petit ou grand, souvent même les deux car l’adulte d’aujourd’hui n’est-il pas l’enfant d’hier ? Il en va ainsi du Petit Prince, son œuvre la plus célèbre publiée en 1943 aux Etats-Unis, sa deuxième patrie, avant de débarquer en France en 1946.

Défini comme un chef d’œuvre de poésie, d’humanité et d’émotion par ceux qui en ont tout compris, ce livre resté intemporel, maintes fois traduit, n’a eu que faire des âges et des frontières. Né un soir sur un coin de nappe d’un restaurant new-yorkais, il circule depuis à travers l’univers, de planète en planète. Sans doute parce qu’il raconte l’histoire d’une « petite grande âme » selon l’expression bien connue de Victor Hugo. Une âme dans laquelle chacun a pu et peut encore s’y reconnaître et s’y projeter. Car à celui qui sait lire entre les lignes, ce conte est une mine d’or qui chante le royaume de l’enfance, l’amitié et l’amour, ces essentiels qui nous font apprivoiser la vie. La chérir aussi.

Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry

A ma première lecture du Petit Prince, je fus tout de suite sous le charme du garçon à l’écharpe et aux cheveux couleur de blé. Je l’écoutais, de son innocence et de son langage tout épuré, me raconter ses aventures. J’étais dans un monde de papier, à part et hors du temps, où le rêve se mêlait à ma réalité de petite fille. Plus tard, parce que j’avais grandi, je compris que plus qu’un ami, j’avais acquis une conception de la vie. Qu’il y avait, distillés ici et là, une beauté cachée, un trésor que Saint-Exupéry, ce laboureur du ciel épris d’idéal, m’offrait comme une marche à suivre. Un voyage initiatique. Les interrogations du petit héros, ses déceptions, ses fulgurances, ses intuitions devaient me guider vers un certain chemin du bonheur. Comment un si petit livre avait-il autant de choses à me dire ?

Heidegger disait : « Ce n’est pas un livre pour enfants, c’est le message d’un grand poète qui soulage de toute solitude et par lequel nous sommes amenés à la compréhension des grands mystères de ce monde ». Il me revient, à l’heure où j’écris ce texte, les phrases du renard dictées par l’homme mûr qu’était l’auteur, celles qu’on connaît parfaitement bien parce qu’elles enchantent encore nos petites grandes âmes : « On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux ; Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé ; C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante ».

Alors et si finalement le Petit Prince se résumait à une question : quel est le sens de la vie ? Ou plutôt, quel sens voulons-nous lui donner ?

Une lecture inspirante qui console de tout, à mettre entre toutes les mains.

Une réponse à “Le Petit Prince de Saint-Exupéry, entre merveilleux et leçons de vie”

  1. Zoila Ronceros dit :

    Dès le moment que j’ai lu « Le Petit Prince », l’oeuvre magistrale d’Antoine de Saint-Exupéry, j’ai gardé dans ma mémoire, les plus beaux souvenirs des lessons où l’Éthique, la Morale et la Justitce sont, entre autres, toujours présentes apportant tant de richesse spirituelle. 🌹

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article par Ombeline

Passionnée de lecture et d'écriture, Ombeline tient avec sa cousine le blog Livr'esse de lire dans lequel elles partagent leurs inspirations et coups de cœur livresques (https://www.livressedelire.com/)