fbpx

Un blog de libraires pour les lecteurs du monde entier

Livres pour enfants

5 anecdotes que vous ne connaissiez (sûrement) pas sur Le Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry

Après avoir célébré les 120 ans de la naissance d’Antoine de Saint Exupéry le 29 juin dernier, c’est aujourd’hui le jour de sa disparition que nous observons avec attention. En effet, c’est le 31 juillet 1944 que ce voyageur invétéré périssait dans les eaux au large de Marseille. Il était en plein vol quand un avion ennemi a ouvert le feu. L’écrivain n’avait aucune chance mais laissera derrière lui légendes et merveilles. Surtout connu pour être l’auteur du Petit Prince, il était également un globe-trotteur intrépide. De la France à New-York en passant par l’Afrique du Nord, la curiosité et l’engagement de Saint Exupéry n’avait pas de frontières.

Les voyages d'Antoine de Saint Exupéry

C’est une fascination obsédante qui perdure depuis plus de 75 ans maintenant… Quel est celui qui arrivera à percer tous les mystères du Petit Prince ? Ensorcelant, énigmatique et poétique, rares sont ceux qui n’ont jamais tenu Le Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry, entre leurs mains, à un moment où un autre de leurs vies. Les plus petits y trouvent souvent un conte merveilleux tandis que les plus grands s’y replongent toujours avec une certaine mélancolie. Mais où est passé ce temps de l’insouciance où nous savions écouter les roses épineuses et où les renards nous apprenaient que « l’essentiel est invisible pour les yeux » ? Ah nostalgie quand tu nous tiens…

Le petit prince et la rose sur une planète

© Trini Tosello / Unsplash

Revenons sur la genèse du Petit Prince, voulez-vous ? Comment est-il né ? Saint-Exupéry s’est-il vraiment inspiré de faits réels ? Pourquoi cet extraordinaire petit garçon nous semble aussi familier qu’insaisissable ? Près de 77 ans après la parution du Petit Prince, la légende continue de s’alimenter par elle-même… En s’écrasant quelque part, au-dessus de la mer, Antoine de Saint Exupéry a tout simplement emporté tous ses mystères avec lui. Ce qui n’est pas sans rappeler le destin de son héros aux cheveux d’or…

Le Petit Prince est américain avant d’être français

Si son auteur est français, Le Petit Prince est bel et bien né en Amérique. Remettons les choses dans leur contexte. C’est en 1940 qu’Antoine de Saint Exupéry débarque aux Etats-Unis pour des raisons qui sont toutes sauf littéraires. Au départ, l’aviateur était venu pour tenter de convaincre les Américains d’entrer en guerre aux côtés des français. Sa vocation politique est rapidement écourtée et l’entreprise échoue lamentablement… Effacé par la voix de De Gaulle, Saint Exupéry se tourne vers un rythme de vie décadent pour oublier l’échec : c’est le début de ses années new-yorkaises.

The Little Prince by Antoine de Saint Exupéry

Lors de ses deux années à New-York, il partagera son temps entre les ateliers de ses amis peintres et La Vie Parisienne, un restaurant où les plus grands artistes de l’époque avaient l’habitude de se retrouver. Si l’auteur mène une vie dissolue, il n’en est pas heureux pour autant. La France lui manque mais surtout l’action… Alors qu’il commence de s’ennuyer sérieusement, Eugene Reynal et son épouse lui suggèrent d’écrire un conte pour enfants. L’écrivain nostalgique commence alors à griffonner une silhouette sur un coin de nappe, un dessin qui prendra rapidement l’apparence d’un petit blondinet attachant. Le conte est publié en 1943 sous le titre The Little Prince aux éditions Reynal et Hitchcock. Trois jours plus tard, Saint Exupéry quittait l’Amérique. La version française, quant à elle, ne paraîtra que trois ans plus tard alors que l’aviateur n’était déjà plus de ce monde…

La première édition française du Petit Prince ne contenait pas les aquarelles originales de Saint Exupéry

Contrairement à ce qu’il était indiqué sur la couverture du livre « avec des aquarelles de l’auteur », l’édition française du Petit Prince de 1946 ne contenait aucun dessin original de l’auteur. Une imposture ? Presque… On vous explique. Les éditions Gallimard voulaient à tout prix publier ce conte pour enfants pour Noël 1945. Cependant, à cette époque-là, ils n’étaient pas encore en possession des dessins originaux…

testé

Ni une, ni deux, ils font alors appel à un artisan pour qu’ils reproduisent les aquarelles de Saint Exupéry à partir de l’édition américaine. Mais les plus fins connaisseurs repèrent rapidement immédiatement l’imposture… les couleurs ne sont pas identiques. Même si Gallimard se retrouve percé à jour, il faudra attendre 1999 pour qu’une nouvelle édition avec les aquarelles originales de l’auteur figurent enfin dans le livre.

Derrière la rose du Petit Prince se cache Consuelo de Saint Exupéry

L’un des personnages incontournables du Petit Prince est incontestablement sa rose : « Je n’ai alors rien su comprendre ! J’aurais dû la juger sur les actes et non sur les mots. Elle m’embaumait et m’éclairait. Je n’aurais jamais dû m’enfuir ! J’aurais dû deviner sa tendresse derrière ses pauvres ruses. Les fleurs sont si contradictoires ! Mais j’étais trop jeune pour savoir l’aimer ». Et quelle autre phrase que celle-ci pourrait mieux décrire le couple – aussi houleux que passionnel – formé par Antoine et Consuelo de Saint Exupéry ?

Consuelo de Saint Exupéry

Consuelo de Saint Exupéry (1942)

Vous l’aurez compris, l’âme et le cœur du Petit Prince ne sont rien d’autre que le reflet du caractère de la muse de son auteur. Exaspérante et capricieuse mais à la fois si douce et fragile, Antoine de Saint Exupéry n’arrive pas à quitter Consuelo. Elle est « unique au monde » et l’écrivain en est fou amoureux. Il lui écrit alors une déclaration d’amour à peine déguisée à travers la rose épineuse du Petit Prince. Les lecteurs aguerris pourront d’ailleurs se demander pourquoi Le Petit Prince est dédicacé à Léon Werth et non à sa rose bien-aimée…

Pourquoi Le Petit Prince est-il dédicacé à Léon Werth ?

C’est une grande amitié qui liait Léon Werth et Antoine de Saint-Exupéry. Ils se rencontrent au début des années 30 et chacun ne tarde pas à devenir pour l’autre une personne de confiance. Saint-Exupéry l’exprime d’ailleurs distinctement quand il écrit dans sa dédicace « cette grande personne est le meilleur ami que j’ai au monde ». Mais la guerre éclate et sépare les deux amis. Si Saint-Exupéry ne rêve que de se battre, Werth doit s’employer à se faire oublier… Juif et communiste, il est obligé d’embrasser une vie clandestine.

Léon Werth - ami proche d'Antoine de Saint-Exupéry

Léon Werth (1914)

Durant toute la guerre, Antoine de Saint-Exupéry gardera une grande inquiétude quant à l’avenir de son ami. Mais l’ironie du sort voudra que Léon Werth s’en sorte vivant alors que l’aviateur périra sous les assauts ennemis… En 1948, Werth publiera un livre intitulé Saint-Exupéry tel que je l’ai connu témoignant une dernière fois de la puissante amitié qui les liait.

Personne n’orthographie correctement le nom d’Antoine de Saint Exupéry

Si nombreuses sont les éditions à imprimer le nom du célèbre aviateur avec un tiret d’union, sachez que c’est une grosse faute ! Et toute sa vie durant, l’écrivain s’est battu pour y remédier…. Mais il semblerait que les efforts se soient relâchés après sa mort. En effet, même les prestigieuses éditions de La Pléiade ont continué d’imprimer Le Petit Prince avec Saint-Exupéry inscrit avec un tiret d’union. L’orthographe la plus commune s’avère donc inexacte.

Et si vous n’étiez pas encore totalement convaincus de cette erreur, sachez que sur l’inscription à la gloire de l’auteur au Panthéon, le nom d’Antoine de Saint Exupéry est gravé sans trait d’union. Mais puisque les éditeurs continuent d’imprimer nos Petit Prince avec une faute au prénom de son auteur, on n’en voudra pas aux lecteurs de faire la confusion.

Mais à la fin de l’histoire, avec ou sans tiret d’union, Le Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry reste un bonheur de lecture pour les enfants et un puits de nostalgie mélancolique pour les adultes. En bref, un conte qui n’a pas fini de se transmettre de génération en génération. Et nous sommes sûrs que chaque nouveau lecteur percera à jour des mystères, jusque-là, insoupçonnés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article par Manon De Miranda

Amoureuse du voyage depuis son année d’expatriation en terres celtiques, Manon continue d’assouvir sa passion à travers les pages des livres qu'elle dévore. Mordue de lecture depuis sa tendre enfance, elle est responsable éditoriale pour le blog de Lireka.

Sur le même thème