fbpx

Le blog pour les lecteurs du monde entier

Littérature et Essais

Notre top des 20 meilleurs livres de l’année 2020

On ne vous apprend rien, mais… l’année 2020 va s’achever dans quelques jours. Et si elle nous a embaumé de son étrange atmosphère, elle nous aura aussi apporté des moments de joie à travers nos lectures… Aller ! Concentrons-nous sur le positif et finissons l’année en beauté en nous remémorant les 20 meilleurs livres 2020 et leurs histoires qui auront rythmé une année riche en émotions…

Cette année 2020 aura été très particulière… La crise sanitaire provoquée par le coronavirus nous aura bousculés, révoltés et isolés. Mais restons positifs ! Pourquoi ? Parce que nous n’avons jamais vraiment été seuls, pardi ! Eh bien oui, les livres ne nous ont jamais quittés. Ils nous ont offert une porte de sortie quand la nôtre restait désespérément close. Ils nous ont épaulés, consolés, transmis des émotions et de l’espoir… En bref, ils sont devenus de fidèles amis.

Et comme les amis sont l’occasion d’en rencontrer d’autres, vous avez été nombreux à vous retrouver sur vos blogs de lecture. Le moment était idéal pour se soutenir mutuellement et échanger virtuellement autour des dernières parutions. Et hop ! Quelques clics plus tard, la solidarité littéraire avait raison de la morosité ambiante. La littérature n’est-elle pas merveilleuse ?

En bref, vous l’aurez compris, l’année s’achève et l’heure du bilan a sonné. Les livres se font souvent le reflet de notre actualité alors… prêts pour une rétrospective ? Sans plus attendre, voici notre top des 20 meilleurs livres de l’année 2020… des livres à offrir, à lire et à relire, à découvrir. Aucune logique dans le classement de ces meilleurs romans 2020, seulement une envie de vous faire découvrir certaines pépites qui vous auraient peut-être échappé…

Alabama 1963 de Ludovic Manchette et Christian Niemec

Les faits divers auront été nombreux en cette année 2020 mais certains ont marqué nos mémoires plus que d’autres. C’est notamment le cas du décès de l’Afro-Américain George Floyd, une mort brutale qui a ravivé de vieilles blessures. Des blessures qui n’avaient jamais vraiment cicatrisé. Vous l’aurez compris, si les violences policières et la ségrégation raciale ont déjà fait couler beaucoup d’encre, il semblerait que ça ne soit pas encore fini… Preuve en est avec l’un des meilleurs livres français parus en 2020, Alabama 1963. En nous plongeant dans un passé pas si lointain, Ludovic Manchette et Christian Niemec nous montrent que les années se succèdent et se ressemblent.

Alabama 1963 de Ludovic Manchette et Christian Niemec - meilleur roman 2020

Comme son titre l’indique, vous voilà projetés en Alabama lors de l’année 1963. À Birmingham, pour être précis. Une fillette noire vient d’être assassinée, mais la police ne s’en occupe pas vraiment… enfin ça, c’était jusqu’à ce que quatre autres petites filles disparaissent. Qui est le monstre qui viole des enfants innocents avant de les tuer ? Le père de la première victime ne veut pas en rester là. Déterminé à débusquer le coupable, il décide d’embaucher un détective privé, Bud Larkin. Malgré son racisme prononcé, ce dernier accepte. Mais pour rajouter une touche piquante à l’histoire, les auteurs ont décidé d’affubler le détective grincheux d’Adela, une femme de ménage noire. En bref, un roman marquant par son contexte, qui scandalise en osant mettre des mots poignants sur une triste vérité historique.

Apeirogon de Colum McCann

Si le coronavirus a monopolisé la une des médias du monde entier en 2020, les conflits qui ont agité l’actualité de ces dernières années n’en ont pas disparu pour autant. Un exemple ? Le conflit israélo-palestinien. Et c’est précisément aux victimes de ce conflit que Colum McCann a donné la parole dans son nouveau roman, Apeirogon. Deux hommes qui ont décidé de parcourir le monde pour faire entendre leur voix et celle de leurs filles disparues, victimes collatérales de cette guerre dont ils vont essayer de comprendre les fondements…

Apeirogon de Colum McCann : meilleur livre 2020

À l’image de l’apeirogon (soit un polygone avec un nombre infini de côtés dénombrables) , le récit de Colum McCann est teinté d’une multitude de notes dissonantes, de confidences déchirantes et de références historiques. Et finalement, on comprend rapidement que l’auteur irlandais envisage la Palestine et Israël, deux pays encastrés, aux limites floues qui n’est rien d’autre qu’un appel à la haine, à la violence. C’est au milieu de cette poudrière que le lecteur fait la connaissance de deux hommes, l’un est palestinien, l’autre est israélien. Deux hommes que tout oppose, mais que finalement tout réunit. Ils ont vécu au rythme des explosions qui enfumaient le ciel de part et d’autre de la frontière. En quête d’une sérénité intérieure, ils délivrent un message de paix bouleversant : et si l’amour pouvait balayer la haine ? Il aura donc suffi d’une seule phrase pour qu’Apeirogon soit hissé au rang des meilleurs livres 2020…

Betty de Tiffany McDaniel

Impossible pour Betty, le livre de Tiffany McDaniel, de ne pas figurer dans ce top des meilleurs livres de l’année 2020. Le destin de sa Petite Indienne aura ému de nombreux lecteurs et nous sommes prêts à parier que ce petit bijou littéraire sera glissé sous le sapin de beaucoup d’entre vous. Puissance poétique, bouleversante tragédie humaine et des mots d’une force dévastatrice, voilà ce que vous promet cet incroyable roman. En bref, un immanquable de cette année 2020 !

Betty de Tiffany McDaniel : meilleur roman 2020

La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, la sixième née d’une famille nombreuse. Une famille pas tout à fait comme les autres puisque le père de Betty est cherokee et sa mère blanche. Scrupuleusement mise à l’écart d’une société encore très raciste, Betty grandit bercée par les histoires immémoriales que lui racontent son père. Mais, comme dans n’importe quelle famille, les sombres secrets se dévoilent peu à peu. Et, à mesure que le voile du silence se déchire, Betty perd sa douce innocence… Loin de se laisser abattre, la Petite Indienne commence alors de noircir les pages de son carnet. Parce qu’un jour, elle le sait, elle fera éclater son histoire au grand jour… Et si les mots avaient le pouvoir d’apaiser ses maux ?

Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon

Peut-on vraiment ignorer les romans primés dans un top des meilleurs livres 2020 ? Ne sont-ils pas incontournables ? Commençons par le prix Renaudot 2020 remporté par Marie-Hélène Lafon avec son livre, Histoire du fils, voulez-vous ? Un roman sur lequel les jurés du prix Renaudot n’ont pas tari d’éloges ! En choisissant d’immerger son lecteur dans les secrets d’une famille, Marie-Hélène Lafon sonde le cœur de son lectorat. Et ainsi, elle transformait un sujet personnel – mais pourtant tellement universel – en un roman qui résonnait avec chacune de nos histoires.

Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon : meilleur livre 2020

Histoire du fils, c’est avant tout l’histoire d’André. Un petit garçon élevé par sa tante et son oncle. Sa mère, Gabrielle, il ne la voit que durant l’été. Son père ? Il n’existe pas. Et c’est là que réside tout le fond du problème d’André. S’il grandit dans une certaine insouciance, il est conscient des secrets et des non-dits qui pèsent silencieusement sur la conscience de sa famille. Et c’est ainsi que, de fil en aiguille, Marie-Hélène Lafon raconte notre histoire à tous. Celle d’une famille ordinaire bousculée par les accidents de la vie. Celle d’un petit garçon – puis d’un homme – hanté par le fantôme d’un père qu’il ne connaît pas. Un passé en pointillé qui ne laisse que peu de place à une vie d’adulte épanouie…

Il était deux fois de Franck Thilliez

Que serait un top des meilleurs livres 2020 sans un bon roman policier ? Pas assez sordide, qu’en pensez-vous ? Cette année, tous les amateurs d’enquêtes policières bien ficelées ne seront certainement pas passés à côté d’Il était deux fois ! Considéré comme l’un des meilleurs polars de Franck Thilliez, son livre aura réussi à tenir en haleine ses lecteurs dans un aller-retour perturbant entre passé et présent. Une enquête dont les messages codés n’auront cesse de vous entraîner sur de fausses pistes… En bref, et vous l’aurez sûrement compris, ce roman est LE thriller de l’année 2020 !

Il était deux fois de Franck Thilliez : meilleur polar 2020

Il faut dire que Franck Thilliez commence fort ! 2008, Gabriel Moscato, lieutenant de gendarmerie, est miné par la disparition de sa fille, Julie, 17 ans. Elle s’est volatilisée sans laisser une seule trace, mais cela n’empêche pas Gabriel de se lancer dans une course aveugle, mais effrénée pour la retrouver. Alors qu’il sombrait dans un gouffre sans fin, l’espoir renaît quand des indices le mènent finalement à un mystérieux hôtel. Après avoir vainement fouillé la chambre 29, le lieutenant épuisé s’effondre. Quand il se réveille, il pleut des oiseaux morts et, désorienté, il réalise que douze ans se sont écoulés. Julie, quant à elle, n’a toujours pas donné signe de vie… Est-il en train de devenir fou ?

Impossible d’Erri de Luca

C’était l’un des livres les plus attendus de la rentrée littéraire 2020 et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec Impossible, Erri De Luca a une nouvelle fois placé la barre très haute. En entraînant ses lecteurs dans les montagnes reculées d’Italie, il les invite à une quête des profondeurs de la complexité humaine. Eh oui, ce n’est pas un simple voyage littéraire que vous propose l’auteur italien, mais plutôt une invitation à mener une réflexion avec lui. Un roman construit sous la forme d’un jeu du chat et de la souris qui saura vous tourmenter et vous tenir en haleine jusqu’à la toute dernière ligne.

Impossible d'Erri de Luca : meilleur livre 2020

Et tout commence avec une chute vertigineuse. Un chemin escarpé, deux hommes. L’un chute, l’autre reste et rapidement, il devient le suspect idéal. Il faut dire que la coïncidence est trop belle pour être vraie… les deux hommes se connaissaient. Jadis, ils combattaient au sein d’une organisation révolutionnaire clandestine. Si le suspect assure que cette rencontre au détour d’un chemin abrupt était totalement fortuite, personne ne le croit. Un jeune magistrat est dépêché sur l’affaire et ainsi s’engage un bras de fer sans merci. Deux mondes s’entrechoquent. Un roman à huis clos qui interroge, dans un mélange aussi poétique que cruel, des valeurs chères à Erri de Luca : l’amitié, l’engagement politique, le militantisme, la résistance, la transgression et la liberté…

L’Anomalie de Hervé Le Tellier

Était-il seulement imaginable que L’Anomalie, le nouveau roman de Hervé Le Tellier, ne figure pas parmi les meilleurs livres français 2020 ? Après avoir intrigué de nombreux lecteurs, c’est l’attention du jury du prix Goncourt que Hervé Le Tellier a su accaparer. Et c’est sans grande surprise que L’Anomalie remportait le prix Goncourt 2020 à la fin du mois de novembre. Il faut dire que plus qu’un simple roman, c’est une véritable prouesse littéraire dont a fait preuve Hervé Le Tellier. En un mot : époustouflant !

L'Anomalie de Hervé Le Tellier : meilleur roman 2020

Tenez-vous prêts parce que vous n’êtes pas à l’abri de quelques turbulences… Un vol Paris-New York va bouleverser les vies de plusieurs dizaines de personnes. Parmi eux, un tueur à gages inquiétant, une pop star qui s’évertue à dissimuler son homosexualité, une avocate redoutable et un écrivain à la gloire posthume. Des êtres que tout oppose mais que, pourtant, le destin va réunir presque ironiquement. En mélangeant les genres littéraires avec brio, Hervé Le Tellier reprend les codes pour mieux les manipuler. Existons-nous vraiment ou sommes-nous des êtres imaginaires ? En bref, un vol que vous ne voulez pas rater !

L’Institut de Stephen King

À chaque nouvelle année, son nouveau Stephen King ! Eh oui, vous l’aurez compris, 2020 ne fait pas exception à la règle. Si Stephen King essaye de surprendre ses lecteurs à chaque nouvelle parution, on ne pourra s’empêcher de faire un parallèle étonnant entre L’Institut et la série Netflix, Stranger Things. Action, rebondissements, pouvoirs psychologiques et manipulations médicales seront au rendez-vous ! En bref, tous les ingrédients pour en faire l’un des meilleurs livres de science-fiction 2020… Nous sommes peut-être à Minneapolis – et non pas à Hawkins – mais les étranges événements qui se déroulent derrière les murs de l’Institut ne seront pas sans vous rappeler ceux qui se tramaient au sein du laboratoire du Docteur Brenner…

L'Institut de Stephen King : meilleur livre science fiction 2020

En plein cœur d’une nuit sombre, des intrus pénètrent dans la maison du jeune Luke Ellis, douze ans. Après avoir tué ses parents, les étrangers kidnappent le jeune garçon. Quand il revient à lui, il est désorienté et réalise bientôt qu’il est enfermé dans ce qui s’apparente à une prison… À l’Institut, les chambres n’ont pas de fenêtre et tous les enfants kidnappés sont exceptionnels. Plus qu’une intelligence surdéveloppée, ces enfants possèdent des capacités psychiques extraordinaires. Des enfants que l’on manipule, chosifie, déshumanise pour mieux les transformer en armes de guerre redoutables. Mais Luke s’interroge… Pourquoi aucun des autres enfants n’essaye de s’échapper ?

La commode aux tiroirs de couleurs d’Olivia Ruiz

Après avoir déclamé ses mots en chansons, c’est en les couchant sur papier qu’Olivia Ruiz a choisi de s’adresser à ses fans. Et ainsi paraissait aux éditions JC Lattès, La commode aux tiroirs de couleurs, le premier roman d’Olivia Ruiz. En symbolisant les vieux clichés d’un temps ancien par des tiroirs dans une commode, l’autrice déballe les trésors d’un passé aussi douloureux qu’émouvant. Vous l’aurez compris, c’est avec une autobiographie romancée terriblement touchante qu’Olivia Ruiz a réussi à hisser son premier roman au sein des meilleurs romans de l’année 2020…

La commode aux tiroirs d'Olivia Ruiz : meilleur livre 2020

La commode aux tiroirs de couleurs, c’est l’histoire de la liberté, d’une femme forte, d’un exil, de l’Espagne de Franco et de la France. À la mort de Rita, son Abuela, sa grand-mère, la narratrice hérite de sa commode aux couleurs arc-en-ciel. Une commode aux tiroirs qui renferment les souvenirs de toute une vie. Ceux d’une jeune fille, avide de liberté et qui, dans un dernier acte de rébellion, fuit l’Espagne franquiste pour rejoindre Narbonne. À chaque nouveau tiroir, la narratrice découvre de nouveaux objets insignifiants qui lui permettront de remonter le fil de la vie de sa grand-mère tout en mettant de l’ordre de la sienne… Avec une écriture aussi douce que poétique, Olivia Ruiz rend un hommage bouleversant à tous ses ancêtres.

Là où chantent les écrevisses de Delia Owens

Ce livre de Delia Owens n’est pas sans rappeler celui de Gabriel Tallent, My absolute darling, un livre coup de cœur et poignant qui avait conquis le cœur de nombreux lecteurs en 2018. Si les deux héroïnes, Kya et Turtle, sont foncièrement différentes, leurs quêtes de liberté vous auront fait vibrer et touchés en plein cœur. Il y a des livres qui s’insinuent sous votre peau et pénètrent votre âme pour ne plus jamais la quitter… et c’est précisément le cas de Là où chantent les écrivisses. D’apparence innocent, le nouveau roman de Delia Owens s’est imposé parmi les meilleurs livres de 2020.

Là où chantent les écrevisses : meilleur roman 2020

Pendant des années, de folles rumeurs ont couru sur celle que l’on appelle « la fille des marais » de Barkley Cove. Mais Kya est loin d’être une sauvage illettrée comme tout le monde a l’air de le penser. Aussi fascinante qu’effrayante, elle est le sujet central de nombreuses messes basses. Abandonnée par ses parents à l’âge de dix ans, elle a dû apprendre à survivre seule dans une nature tantôt chatoyante, tantôt hostile. Cependant, sa rencontre avec Tate, un jeune homme cultivé, change sa vie à jamais. Mais quand il quitte Barkley Cove afin de poursuivre ses études, Kya se retrouve pétrie de solitude. Désabusée, elle baisse la garde et fait une nouvelle rencontre qui fera, encore une fois, basculer sa vie… En bref, Délia Owens orchestre un sublime hymne à la nature et à la liberté.

La vie mensongère des adultes d’Elena Ferrante

Après la fin de sa stupéfiante saga littéraire L’amie prodigieuse, Elena Ferrante est revenue envahir les étals des librairies au début de l’été. Si le nouveau roman de la mystérieuse autrice italienne se déroule, encore une fois, dans les rues de Naples, Giovanna, sa toute nouvelle héroïne, se fait le porte-parole du mal-être adolescent. Désavouée et rejetée, la jeune fille se met en quête de son destin. Si La vie mensongère des adultes reprend les codes traditionnels du conte, ne vous méprenez surtout pas ! Ce roman n’est rien de moins qu’une fine analyse psychologique d’une vérité sociologique contemporaine…

La vie mensongère des adultes d'Elena Ferrante : meilleur roman 2020

Giovanna, fille unique d’un couple de professeurs, vivait une enfance heureuse dans les rues de Naples jusqu’au jour où… L’année de ses douze ans, elle surprend une étrange conversation entre ses parents. Tout devient confus. Un mot prononcé par son père tourne en boucle dans son esprit. Laide, laide, laide. Selon ses parents, elle serait le portrait craché de sa tante Vittoria, une sorcière maléfique. Désespérée, Giovanna n’a plus d’autre choix que la rencontrer… Une rencontre explosive qui va faire imploser sa vie. Tandis qu’elle ouvre les yeux sur l’hypocrisie éhontée dont font preuve ses parents, la jeune fille entre brutalement dans l’âge adulte. Désillusionnée, Giovanna va devoir regarder le monde en face et réinventer son avenir…

La voyageuse de nuit de Laure Adler

Dans une époque où la voix des femmes se fait de plus en plus forte, Laure Adler a signé un essai particulièrement percutant. Elle nous invite à voyager dans un pays dans lequel nous irons tous habiter un jour… celui de la vieillesse. Mais plus qu’un plaidoyer, Laure Adler en fait le personnage principal de son livre. Fini les tabous ! L’autrice refuse d’avoir honte de vieillir. Alors plutôt que de lutter contre elle, Laure Adler vous propose de combattre vos peurs pour enfin accueillir la vieillesse avec bienveillance.

La voyageuse de nuit de Laure Adler : meilleur livre 2020

« Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie ! » Pourquoi la vieillesse devrait-elle s’apparenter à un naufrage ? Pourquoi le reflet que nous renvoie le miroir devrait-il conditionner notre manière d’être ? Si la vieillesse s’affiche physiquement, elle ne doit pas être portée comme un fardeau selon Laure Adler. Et ainsi, elle nous invite à déconstruire tous nos préjugés afin de franchir avec sérénité cette nouvelle étape de la vie. En bref, La voyageuse de nuit est une longue suite de questionnements pertinents et instructifs qui permet de dresser un état des lieux de ce qu’est la vieillesse dans notre société contemporaine. Ponctué de nombreux témoignages comme ceux de Simone de Beauvoir, Annie Ernaux ou encore Guy Bedos, l’essai de Laure Adler résonne avec des problématiques sociétales contemporaines.

Le cœur synthétique de Chloé Delaume

Eh oui, encore un prix littéraire ! Et cette année, le jury du prix Médicis 2020 a décidé de s’ancrer dans l’actualité post #metoo. Nous parlions de la vieillesse avec beaucoup de sérieux avec Laure Adler, nous l’aborderons avec beaucoup plus de légèreté avec Chloé Delaume. Comme quoi, quand on vous disait que l’actualité finissait toujours par se répercuter dans la littérature, ce n’était pas un mensonge ! En utilisant un ton tragi-comique, Chloé Delaume – par le biais de son personnage, Adélaïde – dénonce avec vigueur l’idée d’une date de péremption des femmes sans jamais se départir de son humour incisif. Le choix des mots claque à la figure du lecteur pour subtilement le pousser à réfléchir sur la fleur de l’âge…

Le coeur synthétique de Chloé Delaume : meilleur roman 2020

Adélaïde, 46 ans, vient de mettre fin à une longue relation amoureuse. Loin de se laisser abattre, elle décide de se remettre sur le marché de l’amour, mais… petit hic ! Elle découvre, avec effroi, que son âge ne joue pas en sa faveur. Grosse remise en question ! Obsédée par l’idée de retrouver l’amour, elle culpabilise de ne pas pouvoir assumer sa solitude. Puis bientôt, un sentiment de colère puis d’impuissance s’insinue en elle : est-elle aussi féministe qu’elle le pensait ? Mais qu’elle se rassure, entourée de ses amies, cette crise existentielle, elle ne l’affrontera pas toute seule ! En bref, un roman féministe qui célèbre la sororité. Et si plutôt qu’une lente agonie, la quarantaine était une renaissance ?

Le pays des autres de Leïla Slimani

Premier tome d’une toute nouvelle trilogie, Le Pays des autres a fait une entrée tonitruante dans le palmarès littéraire 2020. Desservi par la fermeture des librairies en mars dernier, le nouveau roman de Leïla Slimani s’est malgré tout hissé parmi les meilleurs livres de cette année 2020. En sortant de sa zone de confort, bien au-delà du milieu fermé de la bourgeoise parisienne, elle nous entraîne dans une saga familiale autobiographique. Vous voilà projetés au milieu des années 40, dans une décennie qui redessine la rencontre de ses grands-parents. Une rencontre qui a commencé comme celle d’un conte de fées pour se terminer dans l’indifférence, l’incompréhension mutuelle et le désarroi… Leïla Slimani rend hommage à ses ancêtres avec beaucoup d’indulgence et de tolérance, jamais il ne sera question d’un quelconque manichéisme.

Le pays des autres de Leïla Slimani : meilleur livre 2020

Tout commence en 1946. Mathilde, une jeune alsacienne, s’éprend d’Amine Belhaj, un marocain qui combat aux côtés des soldats français. Fier d’enfin pouvoir donner un sens à sa vie, il séduit la jeune femme qui décide de le suivre au Maroc après la libération. En revenant au pays, Amine redevient un indigène parmi d’autres et sa fierté en prend un coup. Mais à force de persévérance, il réussit à monter sa propre affaire, mais la situation ne s’améliore pas pour autant… Il reste méprisé par les Français, mais est assimilé à un colon autochtone par ses compatriotes. Il a franchi une ligne invisible en épousant Mathilde. La jeune femme, quant à elle, peine à s’acclimater dans une atmosphère trop rigoriste. Sciemment écartée du reste de la société, la solitude l’envahit. Le couple donnera malgré tout naissance à deux enfants. Mais métis, ils devront à leur tour choisir leur camp : marocains ou français. En explorant la psychologie de ses personnages avec une finesse rare, Leïla Slimani donne une intensité croissante à son roman pour amener son lecteur en 1956, l’année où tout a implosé…

Les Aérostats d’Amélie Nothomb

Pensiez-vous vraiment qu’il était possible de faire le tour des meilleurs romans 2020 en ignorant le nouveau livre d’Amélie Nothomb ? Difficile, n’est-ce pas ? Il faut dire que, chaque automne, elle est attendue au tournant. Et cette fois-ci, c’est un roman particulier que nous propose l’autrice belge puisqu’elle se dévoile comme jamais elle ne l’avait fait auparavant. Attention cependant, on ne vous parle pas d’un roman biographique, mais plutôt de petites touches qui construise le caractère d’Ange, son personnage principal, et qui feraient directement référence à la personnalité qu’Amélie Nothomb dissimule derrière ses grands chapeaux… Soyez bien attentifs, il se pourrait bien qu’Ange ne soit rien de moins que son alter ego !

Les Aérostats d'Amélie Nothomb : meilleur roman 2020

Comme à son habitude, Amélie Nothomb laisse planer le mystère en ne dévoilant qu’une ligne en quatrième de couverture « La jeunesse est un talent, il faut des années pour l’acquérir ». Vous avez quatre heures ! Mais qu’à cela ne tienne, la curiosité du lecteur est piquée dès le titre du roman… Un aérostat, mais qu’est-ce que c’est ? Peut-être simplement le moyen de transport qui vous emmènera directement à Bruxelles ? Parce que oui ! Pour la première fois de sa carrière, Amélie Nothomb vous emmène dans son pays natal. Vous y ferez la connaissance d’Ange, une étudiante de 19 ans, qui va se retrouver à donner des cours du soir à Pie, un lycéen dyslexique. Vous l’aurez compris, c’est à une véritable promenade littéraire que vous invite Amélie Nothomb avec Les Aérostats. Qui sait ? Peut-être fera-t-elle naître des passions pour des auteurs que vous ne connaissiez pas jusque-là ?

Les inconsolés de Minh Tran Han

Peut-être ce roman aura-t-il été plus discret sur la scène littéraire que d’autres ouvrages, nous vous le concédons. Pourtant, croyez-nous, il mérite toute sa place dans ce top des meilleurs livres 2020 ! Un livre à la beauté littéraire vénéneuse qui vous fera succomber au charme de l’écriture de Minh Tran Han. Un roman d’amour qui poussera à remettre en question tout ce dont vous étiez persuadés pour en arriver à une seule et unique question. Une question que l’on s’est tous posée un jour… les histoires d’amour finissent-elles toujours mal ? Deux mondes aux antipodes l’un de l’autre s’accouplent et explosent dans une frénésie littéraire remarquablement maîtrisée. Une histoire d’amour, oui, mais également une subtile critique des différences culturelles qui font peser sur nos épaules des choix qu’on ne voudrait jamais avoir à faire…

Les inconsolés de Minh Tran Han : meilleur livre 2020

Pour Lise et Louis, ce fut une évidence dès leur première rencontre. À peine leurs regards s’étaient croisés qu’ils étaient persuadés qu’ils allaient s’aimer d’un amour passionné. En bref, un coup de foudre digne des plus beaux contes de fées. Mais voilà, l’amour idyllique, ça n’existe que dans les contes pour enfants. Dans la vraie vie, tout ne passe pas comme on l’aurait voulu. L’amour peut-il vaincre les différences ? S’ils s’aiment d’un amour incommensurable, Lise et Louis viennent de deux mondes diamétralement opposés. Elle est la fille d’un émigré vietnamien, il est issu de la bourgeoisie française. Elle est timide, il n’a peur de rien. Si, dans un premier temps, ils décident de franchir les obstacles qui se dressent sur leur chemin, ils se consument à petit feu. Puis s’installent les non-dits, les silences pesants puis l’incompréhension mutuelle. Mais jamais on n’oublie son premier amour…

Nature humaine de Serge Joncour

Et voici le dernier prix littéraire de ce top des meilleurs livres 2020… mais comment faire l’impasse sur Nature humaine ? Prix Femina 2020, le nouveau roman de Serge Joncour était plébiscité par les lecteurs et les critiques bien avant d’être primé ! Et on comprend très bien pourquoi puisqu’il s’ancre dans une problématique d’actualité… Serge Joncour n’orchestre rien de moins que le divorce entre la nature et l’homme. Vaste sujet, n’est-il pas ? En prenant pour point de départ la terrible tempête qui frappa la France en 1999, l’auteur revient sur la fin d’un mode de vie, le déclin de la vie paysanne…

Nature humaine de Serge Joncour

C’est près de trente ans d’histoire que va retracer Serge Joncour dans son nouveau livre. Trente ans d’une histoire jalonnée par les progrès technologiques et la lente agonie de la vie rurale. Et dès les premières lignes, le lecteur est frappé par la vérité énoncée par l’auteur : l’humanité est en péril. Et finalement, Nature humaine se fait le miroir de nos sociétés actuelles. À travers le personnage d’Alexandre, un homme reclus dans sa ferme, le lecteur est invité à revivre les plus grandes catastrophes climatiques, politiques et sociologiques qui ont marqué le 20ème siècle. Comment en est-on arrivé là ? Dans son roman rétrospectif d’une grande force narrative, Serge Joncour célèbre une résistance aux changements – tant qu’elle ne vire pas à la violence, cela va sans dire ! Mais il pointe, également, un tiraillement entre les traditions ancestrales et l’attrait des nouvelles technologies. Qui de l’homme ou de la nature l’emportera ? Il semble que la question reste entière…

Nickel Boys de Colson Whitehead

Avec son nouveau roman, Nickel Boys, Colson Whitehead remporte pour la deuxième fois le prix Pulitzer. Autant vous dire qu’il ne nous a pas fallu hésiter longtemps avant de le classer dans ce top des meilleurs livres 2020 ! Si l’histoire se déroule, il y a soixante ans, dans le sud des États-Unis, la problématique soulevée par l’auteur américain n’a jamais semblé autant d’actualité… En axant son roman sur la ségrégation raciale, il jette un regard clairvoyant sur la situation d’alors et d’aujourd’hui. Un livre poignant et criant de vérité. Rien ne sera épargné au lecteur, rien ne sera enjolivé. Pour autant, aucune scène de violence ne sera explicitement décrite, Colson Whithead se contente de souligner l’ordinaire de la ségrégation. Et l’ordinaire est tout simplement insoutenable.

Nickel Boys de Colson Whitehead : meilleur roman 2020

C’est dans une Floride marquée par la ségrégation raciale que nous faisons la connaissance d’Elwood Curtis, un éternel optimiste qui boit les paroles de Martin Luther King avec une confiance aveugle. Mais, alors qu’il s’apprêtait à entrer dans une université prestigieuse, une erreur judiciaire anéantit tous ses rêves d’un avenir prometteur. Sans plus de sommation, il est envoyé à la Nickel Academy, un établissement qui s’engage à faire des délinquants « des hommes honnêtes et respectables ». En réalité, c’est un endroit où les Afro-Américains subissent les pires sévices et d’où ils ressortiront à jamais transformés. Une sorte de microcosme métaphorique d’une Amérique corrompue par le racisme. Dans cet enfer, Elwood fait la rencontre de Turner. Mais lorsque le scepticisme de l’un rencontre l’idéalisme de l’autre, le déchirement est inévitable… Un roman bouleversant qui rend hommage aux centaines d’innocents qui furent – et qui sont encore – victimes d’injustices raciales.

Saturne de Sarah Chiche

Le nouveau livre de Sarah Chiche figurait dans les premières sélections de nombreux prix littéraires prestigieux et s’il n’a pas décroché le précieux sésame, il n’en aura pas moins ému et bouleversé de nombreux lecteurs. C’est donc tout naturellement que Saturne trouve sa place parmi les meilleurs livres français parus en 2020. Avec son livre sur le deuil, sur l’amour, sur le poids du silence, Sarah Chiche cherche à faire cohabiter la splendeur et la douleur sans plus aucune violence. Oublier, c’est impossible, mais personne n’a pas dit qu’on ne pouvait pas essayer de danser avec les étoiles…

Saturne de Sarah Chiche : meilleur livre 2020

La narratrice de Saturne avait quinze mois seulement quand son père décède d’une leucémie après une lente agonie. Un père qu’elle n’a pour ainsi dire jamais connu, mais qui continue de faire peser son souvenir sur ses épaules. Et malgré son absence qui continue de la hanter, elle perçoit toujours son amour. Un amour plus fort que la mort. Serait-elle en train de l’idéaliser ? Dans son roman autobiographique, Sarah Chiche – à la fois autrice et narratrice – nous raconte l’histoire de ses parents. Son père, Harry, né en Algérie est forcé de rentrer en France après la déclaration d’indépendance et vit cet exil comme une punition jusqu’à ce qu’il rencontre, Eve. Soudain, tout semble plus facile. Mais, quand Harry découvre son infidélité, il est déjà trop tard… Eve est enceinte de Sarah. Née au sein d’une famille toxique, Sarah Chiche cherche sa propre identité. Et la seule façon qu’elle a trouvé de le faire, c’est en extériorisant ses maux à travers les mots. Et Saturne fut…

Une rose seule de Muriel Barbery

Comme d’ordinaire, le nouveau livre de Muriel Barbery s’est fait discret sur la scène littéraire, il était pourtant l’un des livres les plus attendus de cette rentrée littéraire 2020. Avec Une rose seule, Muriel Barbery revient avec un cinquième roman des plus poétiques. À travers ce récit initiatique, l’autrice vous embarque dans un voyage au Japon – un voyage qui ne sera pas sans vous rappeler celui engagé par la narratrice de Lettre d’amour sans le dire d’Amanda Sthers, sur les traces d’un passé confisqué. Et finalement, c’est à l’image de son écriture aussi douce que sensible que Muriel Barbery réussit à trouver sa place parmi les meilleurs livres français 2020. Un atterrissage aérien, peut-être, mais remarqué !

Une rose seule de Muriel Barbery : meilleur roman 2020

Dans Une rose seule, le lecteur suit le parcours de Rose, une jeune femme embarquée dans un voyage spirituel inattendu après avoir appris la mort d’un père qu’elle n’a jamais connu. Revêche et en colère, Rose n’est qu’amertume quand elle débarque au pays du soleil levant. Mais, peu à peu, guidée par une force presque mystique, une puissance invisible inhérente à la culture japonaise, la rose va renaître de ses cendres. L’histoire n’est peut-être pas des plus originales, mais quand on regarde ce top des meilleurs livres 2020, on se rend compte que les liens familiaux sont encore ce qui inspire le mieux nos auteurs. Pourquoi ? Parce que toutes ces histoires personnelles ont une portée universelle. Et on vous le donne dans le mille… le nouveau roman de Muriel Barbery n’échappe à la règle. Dans sa quête d’elle-même, Rose va se retrouver bousculée d’une manière aussi brutale que lyrique, tel un électrochoc qui va la pousser à tenter de comprendre ce qui la relie au reste de l’univers…

Alors ? Selon vous, quel est le meilleur livre de cette année 2020 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article par Manon De Miranda

Amoureuse du voyage depuis son année d’expatriation en terres celtiques, Manon continue d’assouvir sa passion à travers les pages des livres qu'elle dévore. Mordue de lecture depuis sa tendre enfance, elle est responsable éditoriale pour le blog de Lireka.