fbpx

Le blog pour les lecteurs du monde entier

Littérature et Essais

À ne pas manquer : les livres incontournables de la rentrée littéraire de septembre 2021

L’automne arrivera plus vite que vous ne le croyez ! Eh oui, il est déjà temps de jeter un œil aux nombreuses sorties littéraires de septembre. Pour vous aider à vous y retrouver, nous avons sélectionné tous les immanquables de cette rentrée littéraire 2021…

À peine les vacances d’été débutées que tous les littéraires ont déjà les yeux rivés sur l’automne… Vous l’aurez compris, c’est le grand bal de la rentrée littéraire 2021 qui se prépare dans les coulisses des librairies.  Avec pas moins de 521 nouvelles sorties littéraires prévues pour septembre 2021 – un chiffre en légère hausse par rapport à la dernière rentrée littéraire, les lecteurs vont avoir de quoi remplir leur pile à lire. Entre curiosités littéraires, valeurs sûres et premiers romans, il va falloir faire le tri !

sortie littéraire 2021

Un petit tour d’horizon des livres à ne pas manquer de cette rentrée littéraire de septembre 2021, ça vous dit ?

La porte du voyage sans retour de David Diop

la porte du voyage sans retour : rentrée littéraire 2021

Après Frère d’âme, un roman paru en 2018 qui racontait la vie d’Alfa Ndiaye, un tirailleur sénégalais pendant la Première Guerre mondiale, David Diop revient une sortie littéraire 2021 tout aussi vivace. En effet, « la porte du voyage sans retour » est le surnom donné à l’île de Gorée, un endroit d’apparence paradisiaque qui fait, aujourd’hui, office de lieu de mémoire sur la traite des Noirs.

C’est en s’inspirant de la figure historique de Michel Adanson, naturaliste français du 18ème siècle, qu’il retrace le destin d’une jeune Africaine en fuite alors qu’elle était promise à l’esclavage… Alors qu’il était venu au Sénégal pour établir une encyclopédie sur la flore locale, il se retrouve ensorcelé par les légendes qui gravitent autour de la jeune femme. Avec La porte du voyage sans retour, David Diop signe un roman bouleversant, l’odyssée de deux êtres qui s’aiment et s’effleurent sans jamais vraiment se toucher…  En bref, un récit qui explore la confrontation entre les valeurs universalistes des Lumières et la traite des Noirs.

La fille qu’on appelle de Tanguy Viel

la fille qu'on appelle : rentrée littéraire 2021

La rentrée littéraire d’automne 2021 sera celle du nouveau livre de Tanguy Viel ! Après Article du Code pénal en 2017, Tanguy Viel revient un nouveau roman qui tient toutes ses promesses. En effet, c’est à l’aide ses monologues intérieurs teintés d’une poésie inimitable et de petites métaphores qu’il revient nous raconter des histoires scabreuses de sa ténébreuse voix littéraire… Et c’est une réussite ! En effet, c’est en nous brossant le portrait de gens ordinaires qu’il réussit à nous convaincre de la justesse de son propos.

Quand il n’est pas sur un ring à user de ses poings, Max Le Corre est chauffeur de taxi pour le maire de la ville. Rien de plus ordinaire, nous direz-vous ! Mais quand sa fille de vingt ans revient vivre avec lui, le boxer se dit que ce serait une bonne idée d’oser demander au maire de l’aider à trouver un logement. Mais vous vous en doutez, cette histoire ne pouvait pas être aussi simple qu’elle en a l’air…

La définition du bonheur de Catherine Cusset

la définition du bonheur : rentrée littéraire 2021

Entre Paris et New York, deux destins de femmes s’entremêlent… Catherine Cusset se serait-elle inspirée de sa propre vie ? Peut-être, nous vous laisserons en décider. Après Trois fois au bout du monde, son récit de voyage paru en août dernier, c’est avec un nouveau roman percutant qu’elle a décidé de revenir sur le devant de la scène lors de la rentrée littéraire de septembre 2021.

Deux femmes. Deux destins. Deux continents. Clarisse, qui croque la vie à pleines dents, est une grande amoureuse de la vie et de l’Asie. Pourtant, enfouie au plus profond d’elle, elle est porteuse d’une faille qui annonce le désastre… Eve, tiraillée entre raison et déraison, tente d’établir avec son mari une relation profonde et stable. Si rien ne les destinait à se rencontrer, un lien impénétrable va mystérieusement les mettre sur la route l’une de l’autre… Au travers de son nouveau livre, Catherine Cusset brosse le portrait d’une époque tout en interrogeant le rapport des femmes à leurs corps, au désir, à l’amour et à la maternité. Un récit intense qui nous pousse à revoir notre définition le bonheur.

Seule en sa demeure de Cécile Coulon

seule en sa demeure : rentrée littéraire 2021

Après s’être rapidement imposée sur la scène littéraire avec Une bête au paradis, c’est avec un nouveau livre saisissant que Cécile Coulon reviendra en librairie pour la rentrée littéraire de septembre 2021 ! Et, sans surprise, c’est en explorant le monde rural qu’elle affectionne tant, qu’elle nous livre une histoire d’amour qui prend racine dans le domaine de la Forêt d’Or au 18ème siècle…

Plongez dans un huis clos angoissant où planent insidieusement secrets et mystères… Alors qu’Aimée vient d’épouser Candre, un riche propriétaire sobre et pieux, elle emménage dans le manoir qui jouxte l’exploitation familiale. Alors que des sentiments commencent de naître au sein de ce mariage arrangé, leur amour est menacé par la forêt nébuleuse et le manoir ténébreux. Arrachée des terres de son enfance et rongée par la solitude, Aimée va devoir apprendre à vivre dans ce cadre aussi sinistre qu’inquiétant. Un roman qui illustre avec brio le passage de l’enfance à l’âge adulte.

Premier sang d’Amélie Nothomb

premier sang : rentrée littéraire septembre 2021

Que serait la rentrée littéraire de septembre sans un nouveau livre signé Amélie Nothomb ? Pas grand-chose, n’est-il pas ? Cependant, si cette sortie littéraire 2021 ne vous surprendra pas, sachez que le ton employé par la célèbre autrice pourrait bien vous étonner… En effet, avec Premier sang, Amélie Nothomb vient probablement de signer le roman plus intime de toute sa carrière : « Il ne faut pas sous-estimer la rage de survivre ».

À chaque nouveau livre d’Amélie Nothomb, sa phrase énigmatique… Mais, cette année, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a une saveur particulière, presque amère. Alors qu’elle perdait soudainement son père en plein confinement, Premier sang ne pouvait que résonner comme un hommage vibrant à cet homme qu’elle admirait beaucoup. En remontant le fil des souvenirs de son père, Amélie Nothomb nous plonge dans le jour qui a fait basculer sa vie : les négociations qu’il a menées pour tenter de libérer les otages de Stanleyville au Congo.  Alors que Patrick Nothomb est en train de tutoyer la mort, il voit défiler sa vie devant ses yeux…

Rien ne t’appartient de Natacha Appanah

rien ne t'appartient : rentrée littéraire 2021

La rentrée littéraire 2021 signera également le retour de Natacha Appanah en librairie. Avec Rien ne t’appartient, elle nous brosse le portrait d’une « fille gâchée ». À la fois tragique et sensuel, le nouveau livre de Natacha Appanah nous plonge dans un monde aux lois implacables, un univers où il faut aller au bout de soi-même pour préserver son intégrité « Elle pousse en moi, contre mes flancs, elle veut sortir et je sens que bientôt, je n’aurais plus la force de la retenir tant elle me hante, tant elle est puissante »…

Depuis la mort de son mari, Tara est hanté par son souvenir, le chagrin et la solitude. Mais si seulement, il n’y avait que cela… Alors qu’elle perd pied avec la réalité, un étrange sentiment commence de gronder en elle. Ballotté par ses sentiments intérieurs, Tara sent les résurgences d’une histoire qu’elle croyait étouffée refaire lentement surface… Puis, brusquement, c’est la renaissance de la jeune femme qu’elle fut autrefois… Une fille avec un autre prénom, une fille qui aimait rire et danser, qui croyait que l’enfance durerait éternellement jusqu’à ce que les démons de son pays la rattrapent violemment…

Où vivaient les gens heureux de Joyce Maynard

où vivaient les gens heureux : rentrée littéraire 2021

On ne les a pas oubliés… la rentrée littéraire de septembre 2021 fait également place aux auteurs étrangers ! C’est le cas de Joyce Maynard qui fera paraître un roman bouleversant qui érige la famille comme le lieu de tous les apprentissages. En liant l’évolution de ses personnages à celles de la société, elle signe un livre percutant de vérité qui invite toutes les femmes à se (re)découvrir

Alors qu’Eleanor vient d’acheter une maison dans le New Hampshire, elle n’a qu’une seule idée en tête : oublier un passé difficile. Et, tandis qu’elle rencontre le séduisant Cam, l’avenir semble lui sourire à nouveau. Comblée par l’arrivée de ses trois enfants, Eleanor voit son rêve devenir une réalité. Délaissée par ses parents alors qu’elle était encore très jeune, la mère de famille est prête à tous les sacrifices pour ses enfants… Des années 70 jusqu’à nos jours, Joyce Maynard nous conte le récit de cette famille à travers la libération sexuelle, l’avortement, l’émancipation pour enfin arriver au mouvement #metoo.  Oscillant entre le roman d’apprentissage et le roman féministe, Où vivaient les gens heureux brosse le portrait d’une femme moderne dans ce qu’elle a de plus vrai et de plus sincère…

Enfant de salaud de Sorj Chaladon

enfant de salaud : rentrée littéraire septembre 2021

C’est un roman dur, frappant et déstabilisant que nous propose Sorj Chaladon pour cette rentrée littéraire de septembre 2021. Alors que s’ouvre le procès du criminel nazi, Klaus Barbie, en 1987, le narrateur découvre le passé insoupçonné de son père qui, un jour, porta l’uniforme allemand : Enfant de salaud ! En bref, un roman qui raconte la Seconde Guerre mondiale en parallèle d’une guerre familiale…

Et toi ? Que faisais-tu sous l’occupation ? Voilà la question que voudrait poser notre narrateur à son père sans jamais vraiment osé. Aussi violent que fantasque, il a longtemps bercé son fils de ses histoires de héros résistant jusqu’au jour où son grand-père lève lui dévoile, violemment, sans détour, une vérité qu’il aurait préféré ignorer. Plus tard, il découvre que le dossier judiciaire de son père sommeille aux archives départementales du Nord : trois ans d’une vie de « collabo ». Le choc est brutal. Mais sous les apparences coupables, le narrateur voit la vie d’un gamin de 18 ans, sans instruction ni conviction, un brin manipulateur et manipulé, menteur et complètement perdu. En bref, un jeune adulte inconscient du danger. Pour son fils, désormais journaliste, il est temps de rétablir la vérité.

Son fils de Justine Levy

son fils : rentrée littéraire septembre 2021

Justine Levy n’avait pas publié de roman depuis 2015 mais la voilà qui revient pour la rentrée littéraire de septembre 2021 ! Et c’est une nouvelle fois en prenant pour point de départ des éléments autobiographiques qu’elle donne naissance à Son fils. Le fils de qui ? De la mère d’Antonin Artaud. Journal imaginaire, ou symbolique, Justine Levy retrace le combat d’une mère qui a consacré sa vie à essayer de sauver son fils…

Artiste torturé, Antonin Arthaud est entré dans la douleur comme il est entré dans la drogue. Si ses déséquilibres mentaux ont rendu ses relations sociales difficiles, voire impossibles, la drogue a nourri ses créations. Dans son combat contre lui-même, sa mère ne cessera d’essayer de comprendre où se trouve la limite entre son génie et sa folie. Elle consacrera sa vie à tenter de le sortir des différents hôpitaux psychiatriques dans lequel il fut enfermé au fur à et mesure que la maladie l’emportait sur sa raison. En bref, un hymne antidrogue aussi poignant que passionnant.

Climax de Thomas B. Reverdy

climax : rentrée littéraire septembre 2021

Que serait un article sur les sorties littéraires 2021 sans un roman sur la fin du monde ? Ou plutôt sur la fin d’un monde. Avec Climax, Thomas B. Reverdy vous propose de revisiter le genre du roman d’aventures à la lumière contemporaine et crépusculaire. En effet, si son nouveau livre allumera des lumières dans vos yeux, il vous interrogera également sur l’avenir de notre planète. En bref, un OVNI littéraire qui oscille entre le roman ensorcelant et l’essai écologique

Bienvenue en Norvège, dans un petit village de pêcheurs niché au creux d’un bras de mer qui s’enfonce dans les profondeurs marines… C’est là que l’histoire de Thomas B. Reverdy commence… ou plutôt se termine. Un accident sur la plateforme pétrolière vient chambouler le quotidien paisible des habitants. Aujourd’hui, la fissure menace les glaciers… Et si les poissons morts que l’on vient tout juste de retrouver avaient aussi un lien avec tout cela ? Alors qu’il vient à peine de revenir au pays de son enfance, Noah, désormais ingénieur géologue, décide de mener l’enquête. Aidé de son amour de jeunesse et de ses anciens amis, il va tenter de lutter contre la fin de leur monde. En alternant le récit réaliste avec une aventure fantastique, le romancier fait danser les études scientifiques avec les légendes nordiques

Le premier exil de Santiano H. Aminegora

le premier exil : rentrée littéraire 2021

Alors que son Guetto intérieur, l’un des meilleurs livres 2019, racontait le silence de celui qui deviendrait le grand-père de l’auteur, Vincente Rosenberg, Le Premier exil s’ouvre sur la mort de son arrière-grand-père maternel, Zeide, un juif originaire de Kiev. Vous l’aurez compris, c’est un récit entre autofiction et autobiographie que vous propose Santiano H. Aminegora en cette rentrée littéraire de septembre 2021.

Roman d’un âge plus mystérieux, Le premier exil commence quand le narrateur avait six ans seulement. Ce livre nous conte le drame de l’exil, d’abord d’Argentine en Uruguay puis de l’Uruguay en Europe. Pourtant, c’est sans se départir de son autodérision et de sa plume parfaitement maîtrisée que Santiano H. Aminegora retrace l’histoire de ses propres origines et du silence qui continue, inlassablement, de peser sur les épaules de sa famille. Plus qu’un récit autobiographique, il nous livre, ici, sa relation tourmentée avec les mots, ses traumatismes d’enfant, son apprentissage difficile de la vie tout en célébrant la puissance de la littérature.

Six pieds sur terre d’Antoine Dole

six pieds sur terre : rentrée littéraire 2021

Non, vous ne faites pas erreur ! Antoine Dole est bel et bien l’auteur des bandes dessinées jeunesse, Mortelle Adèle. Mais en cette rentrée littéraire de septembre 2021, c’est bien dans son tout premier roman pour adultes qu’il vous propose de plonger les yeux fermés. Un roman incandescent dont l’intensité des personnages ne vous quittera plus, et ce même après avoir tourné la dernière page…

Depuis toujours, et sans le savoir, Camille et Paul marchent l’un vers l’autre depuis leur naissance. Ils sont irrémédiablement attirés comme des aimants qui s’ignorent « Sans même s’en rendre compte, on marche vers ce qui nous rend vivant ». Une fois devenus adultes, ils vont s’aimer de toutes leurs forces sans jamais réussir à être heureux ensemble. Jérémy n’arrive pas ouvrir son cœur sur les démons qui le hantent. Alors quand Camille lui fait part de son désir d’avoir un enfant avec lui, il vacille et s’écroule. La perspective de devenir père invoque, lentement mais sûrement, toutes les morts qui peuplent son passé tourmenté. Comment donner la vie quand on n’a jamais trouvé sa place parmi les vivants ?

Au-delà de la mer de Paul Lynch

au-delà de la mer : rentrée littéraire 2021

Dans son nouveau roman, annoncé dans le cadre de la rentrée littéraire de septembre 2021, Paul Lynch propose à ses lecteurs de percer le mystère de la condition humaine à la manière nébuleuse d’Ernest Hemingway. Qu’est-ce que la vie ? Que signifie réellement être vivant ? En faisant primer l’humain sur le reste, l’auteur irlandais habite ses personnages au plus profond de lui-même. Tout simplement, saisissant !

Bravant la terrible tempête annoncée, Bolivar, un pêcheur sud-américain, convainc le jeune Hector de prendre la mer avec lui. Mais comme il fallait s’en douter, les deux hommes se retrouvent bientôt piégés par la force des éléments. Prisonniers de l’immensité et de la puissance de l’océan Pacifique, les voilà comme seuls au monde. Forcés de s’unir dans l’adversité, une intimité terrifiante naît entre Bolivar et Hector. En se heurtant aux limites de la foi et de l’espoir, à l’essence de la vie et de la mort, à leur conscience, ils s’engagent dans un combat qui semble perdu d’avance. Avec Au-delà de la mer, Paul Lynch signe un face-à-face d’une intensité spectaculaire qui nous ramène, invariablement, à notre propre condition humaine…

Un tesson d’éternité de Valérie Tong Cuong

un tesson d'éternité : rentrée littéraire 2021

Avec Un tesson d’éternité, une sortie littéraire de septembre 2021, Valérie Tong Cuong brosse le portrait aussi intense que saisissant d’une femme brisée par son enfance sacrifiée. Quand la violence ressurgit de la plus étonnante des manières dans la vie d’Anna, elle ne peut s’empêcher de se demander si la violence est héréditaire… Et si son passé qu’elle croyait enterré à tout jamais pouvait encore avoir une emprise sur son présent ?

Le temps d’un été, Anna Gauthier perd le contrôle d’une vie qu’elle croyait parfaitement maîtrisée. Alors qu’elle menait une vie sans histoire, entre sa parapharmacie et sa famille soudée, elle voit son monde s’écrouler quand son fils se retrouve aux prises de la justice. Qu’advient-il lorsqu’un grain de sable vient enrayer la machine parfaitement huilée ? Que se passe-t-il quand toutes les apparences volent en éclats ? Sur fond de lutte entre les classes sociales et en prenant pour point de départ les violences policières, Valérie Tong Cuong parle des violences enfouies avec une justesse étonnante. En bref, un roman sur la violence et la famille riche en émotions !

Les chiens de faïence de Thomas Louis

les chiens de faïence : rentrée littéraire 2021

Sous le charme de la plume de Thomas Louis, Jean-Paul Dubois nous conseille de nous plonger les yeux fermés dans ce premier roman de la rentrée littéraire 2021 : « Chez les Dugast, mourir en famille est un sport de combat ». Vous l’aurez compris, c’est en partant d’une tragédie humoristique que Thomas Louis interroge le déterminisme social et familial dans un mélange de sérieux et d’ironie.

Au sein de la famille Dugast, on ne fait pas de vieux os. En effet, la vie est régie par les habitudes et… les suicides ! Aussi improbable que cela puisse paraître, depuis plusieurs années, les membres de cette famille se donnent la mort les uns après les autres. Est-ce une coïncidence malheureuse ? Peut-être. Une tradition douteuse ? Ou plutôt un art de vivre ? Cependant, Christophe, 18 ans, n’a qu’une seule obsession : briser cette malédiction. Il veut vivre. Mais où aller quand on ne connaît que le cocon de sa famille ? A-t-on vraiment besoin de fuir son milieu pour réussir à exister ? Peut-on réellement échapper au déterminisme familial ?

La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr

la plus secrète mémoire des hommes : rentrée littéraire 2021

Très remarqué par les critiques de cette rentrée littéraire 2021, La plus secrète mémoire des hommes est un roman qui se fait une ode véritable à l’écriture et au pouvoir des mots. Pris dans une quête addictive, le lecteur se verra confronter aux grandes tragédies de notre histoire telles que la Shoah ou le colonialisme. Mais si l’on peut vous dire une chose, c’est que la vérité se cache au fond d’un labyrinthe littéraire aussi enivrant qu’époustouflant

De la France au Sénégal en passant par l’Argentine, le destin de Diégane Latyre Faye, jeune écrivain sénégalais, va changer du tout au tout quand il découvre un livre mythique signé de la main de celui qu’on appelle le « Rimbaud nègre ». Publié en 1938, Le labyrinthe de l’inhumain fascine par sa plume fascine, mais bientôt le livre est accusé de plagiat et tous les exemplaires disparaissent de la circulation. C’est le début d’un face-à-face étourdissant entre Occident et Afrique

Vous y voyez plus clair ? Bien, maintenant, il ne vous reste plus qu’à parier sur les livres qui seront potentiellement sélectionnés par les grands prix littéraires d’automne (Goncourt, Renaudot, Médicis, Femina…) !

2 réponses à “À ne pas manquer : les livres incontournables de la rentrée littéraire de septembre 2021”

  1. Maguèye Touré dit :

    Bonnjour,

    Je vous invite également à rajouter le roman de Mohamed Mbougar Sarr, La plus secrète mémoire des hommes, publié chez Philippe Rey. Merci.

  2. Elizabeth Ollivier dit :

    Je trouve que « s’adapter » de Clara Dupond-Monot mérite aussi de figurer dans cette liste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article par Manon De Miranda

Amoureuse du voyage depuis son année d’expatriation en terres celtiques, Manon continue d’assouvir sa passion à travers les pages des livres qu'elle dévore. Mordue de lecture depuis sa tendre enfance, elle est responsable éditoriale pour le blog de Lireka.