fbpx

Le blog pour les lecteurs du monde entier

Littérature et Essais

Les lauréats des grands prix littéraires 2021

Nous y sommes ! Passé le 3 novembre, la plupart des noms des lauréats des grands prix littéraires ont tous été dévoilés. Prix Goncourt, prix Renaudot, prix Femina, prix Médicis… Découvrez tous les heureux gagnants de cette année 2021 !

Chaque année, ils rythment l’automne et le bal de la rentrée littéraire… Souvent décriés et critiqués, ils sont pourtant convoités par tous les auteurs. En effet, remporter un prix littéraire est souvent un tremplin extraordinaire qui permettra à leur livre de caracoler en tête des ventes durant toute la période de Noël… Alors, sans plus attendre, découvrons les heureux lauréats de cette année 2021 !

Prix Goncourt 2021 : La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr

la plus secrete memoire des hommes prix goncourt 2021

Peut-on parler d’un suspens insoutenable cette année ? Pas vraiment, n’est-ce pas ? Plébiscité par tous les jurys des grands prix littéraires, Mohamed Mbougar Sarr était l’un des auteurs favoris du jury du prix Goncourt 2021. Et quand on comprend la portée littéraire de La plus secrète mémoire des hommes, impossible de ne se laisser piéger par les multiples mises en abyme imaginées par l’auteur sénégalais… En bref, une époustouflante déclaration d’amour à la littérature !

Tout commence quand Diégane Latyr Paye, un écrivain sénégalais, découvre le manuscrit oublié de T.C. Elimane, un auteur qualifié en son temps de « Rimbaud nègre ». Un surnom qui poussa l’auteur à disparaître mystérieusement après la parution de son Labyrinthe inhumain, un livre qui déclencha un scandale sans précédent. Diégane, fasciné par la plume éblouissante d’Elimane, n’hésite pas un seul instant à se lancer sur ses traces. Mais insaisissable, Elimane ne cessera de lui échapper. Thriller historique addictif, La plus secrète mémoire des hommes vous promet une lecture renversante, piquante, captivante, insolente, érudite et stimulante à la fois. En bref, un écrin littéraire digne d’un prix Goncourt !

Prix Renaudot 2021 : Premier sang d’Amélie Nothomb

premier sang prix renaudot 2021

Le Goncourt lui avait fait de grands pieds de nez à trois reprises… Mais qu’Amélie Nothomb se rassure, les justiciers de la littérature ne l’ont pas oubliée. En effet, c’est bel et bien Premier sang que le jury du prix Renaudot 2021 a décidé de récompenser cette année. Un roman que l’autrice belge a voulu poignant, puisqu’en grande partie biographique. Vous l’aurez compris, Premier sang n’est pas un livre tout à fait comme les autres, c’est avant tout un vibrant hommage au héros que fut son père.

De son enfance dans les années 40 jusqu’à la fameuse prise d’otage au Congo qui marqua sa vie à tout jamais, Patrick Nothomb fut un diplomate respecté. Un homme qui, après avoir tutoyé la mort de près, débordait d’une sagesse dont Amélie Nothomb était admirative. Ce livre cathartique, qui sonne comme un adieu déchirant, est probablement l’un des romans les plus intimes de la romancière belge. Cependant, bien plus qu’un roman larmoyant, Amélie Nothomb vous offre une plongée fantasmagorique au cœur de la famille Nothomb. En bref, un roman émouvant, mais drolatique, qui ne démérite son prix Renaudot !

Prix Femina 2021 : S’adapter de Clara Dupont-Monod

s'adapter prix femina 2021

On dit souvent que les murs ont des yeux et des oreilles… Et ce n’est pas Clara Dupont-Monod qui vous dira le contraire. En faisant de la maison cévenole de son livre le témoin d’une histoire familiale aussi tragique que poignante, elle donne aux pierres une âme insoupçonnée. Et on comprend tout de suite pourquoi le jury du prix Femina 2021 a décidé de lui décerner son prix littéraire… tout simplement puissant.

Avec S’adapter, un roman d’inspiration autobiographique, Clara Dupont-Monod retrace le destin d’une famille ébranlée par l’arrivée du dernier-né, un bébé porteur d’un lourd handicap. Réduit à un état presque végétatif, cet enfant ouvre de grands yeux inertes sur le monde qui l’entoure. Roman choral, le récit nous est conté du point de vue de la fratrie de cet enfant pas comme les autres. Vous l’aurez compris, ce prix Femina nous ouvre les yeux sur le monde des « inadaptés » afin de mieux nous adapter. En bref, S’adapter raconte le combat d’une famille pour donner une vie à un enfant dans un monde obnubilé par une normalité définie arbitrairement « inadapté peut-être, mais qui d’autre avait le pouvoir d’enrichir autant ? ». À méditer !

Prix Médicis 2021 : Le voyage dans l’Est de Christine Angot

le voyage dans l'est prix médicis 2021

Cette année, le jury du prix Médicis 2021 a choisi de s’ancrer l’actualité en choisissant de primer Le voyage dans l’Est. En effet, tandis que la notion d’inceste a souvent fait les gros titres ces dernières semaines, les victimes commencent doucement de sortir du silence pour faire entendre leur voix. Voilà tout le fondement du livre de Christine Angot qui a choisi de revenir sur les origines de son traumatisme. Mais plus qu’un témoignage criant, Le voyage dans l’Est, c’est avant tout l’histoire de l’emprise d’un père sur sa fille.

Après treize ans passés loin de son père, la jeune Christine Angot se réjouit de le rejoindre à Strasbourg. Mais bientôt, Pierre, haut fonctionnaire au Conseil de l’Europe, dépose un baiser sur ses lèvres et le cauchemar de l’adolescente commence… À partir de là, elle déroule le fil confus de ses souvenirs : des images, des scènes, des dialogues. Les phrases sont courtes, les mots sont crus, le récit est aussi glaçant que sidérant. Désormais adulte, entre culpabilité et responsabilité, elle décide d’entreprendre ce voyage dans l’Est afin de rétablir la vérité. Où ce voyage la mènera-t-il ? Elle ne le sait pas vraiment. Mais une chose est sûre, Christine Angot tente de reconstituer les faits afin de se délivrer de leurs conséquences douloureuses…

Grand prix du roman de l’Académie française 2021 : Mon maître et mon vainqueur de François-Henri Désérable

mon maitre et mon vainqueur prix litteraire 2021

Après avoir retracé le destin mystérieux d’un voisin de Romain Gary, François-Henri Désérable s’attaque cette fois-ci au couple mythique de Verlaine et Rimbaud… sans prétention aucune ! Mais n’est-ce pas là tout le génie de l’auteur français ? En effet, c’est en mêlant humour et poésie qu’il réussit le joli tour de force de jouer avec les codes littéraires de la passion amoureuse… Un mélange explosif certes, mais qui a su séduire les jurés du Grand prix du roman de l’Académie française 2021 !

Convoqué dans le bureau d’un juge, le narrateur se voit forcé de dépeindre l’histoire d’amour passionnelle et destructive qui unissait Vasco et Tina. En effet, l’homme de loi détient entre ses mains le carnet de Vasco intitulé Mon maître et mon vainqueur. Un étrange carnet où l’homme follement amoureux a couché ses rimes/crimes. Il faut dire que, par amour, Vasco a été jusqu’à acheter le revolver utilisé par Verlaine pour tirer sur Rimbaud… Dès lors le livre prend une dimension poétique qui chante l’amour (ou le désamour ?) sous différentes formes : fusionnel, passionnel, maternel… En bref, François-Henri Désérable brosse un portrait saisissant de la tourmente amoureuse moderne.

Prix Décembre 2021 : Le poulailler métaphysique de Xavier Galmiche

le poulailler métaphysique prix litteraire 2021

Cette année, le jury du prix Décembre 2021 a décidé de faire dans l’originalité en récompensant le livre de Xavier Galmiche. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que l’auteur a réussi le joli tour de force d’allier le rire à la philosophie ! Farfelu, dîtes-vous ? N’en soyez pas si sûrs… En s’appuyant sur sa propre expérience, l’auteur vous livre une réflexion intéressante sur le monde d’aujourd’hui et nos modes de vie… Alors ? Prêts à partir à la campagne en compagnie d’un professeur pas tout à fait comme les autres ?

Un citadin, que l’on suppose rapidement être un professeur de philosophie, décide de s’éloigner de la ville pour aller s’installer à la campagne. Son rêve ? Construire un poulailler. L’homme veut se rapprocher de la nature et devenir responsable d’une partie de son alimentation. Mais, bientôt, il commence de lier des liens d’empathie étranges avec ses poules. Composé de plusieurs saynètes, le texte s’immisce tour à tour dans les pensées de tous les animaux de la basse-cour. En bref, vous allez plonger dans un monde où l’homme est le Dieu du poulet et le poulet, le Dieu du ver de terre… Un livre intellectuellement décalé à lire avec beaucoup d’autodérision !

Prix de Flore 2021 : Le Voyant d’Étampes d’Abel Quentin

le voyant d etampe prix litteraire 2021

Retenu par les jurys de plusieurs grands prix littéraires, c’est finalement Le voyant d’Étampes qui a remporté le prix de Flore 2021. Et on comprend pourquoi ! En brossant le portrait de la génération réseaux sociaux, Abel Quentin signe un roman délicieusement acerbe. Avec son œil acide, il analyse l’évolution de l’antiracisme et du harcèlement à la lumière de la « cancel culture ». Entre la crise de l’universalisme, les mutations générationnelles, les dérives identitaires et la violence en ligne, l’auteur vous propose une critique sarcastique de notre époque.

Professeur d’histoire fraîchement retraité, Jean Roscoff se lance dans l’écriture d’un essai sur Robert Willow, un poète américain, tué au volant dans l’Essonne au début des années 60. Son idée ? Redorer son blason littéraire, Jean rêve d’enfin obtenir une certaine reconnaissance… qu’il n’obtiendra pas. En effet, naïf, il ne saisit pas qu’imposer ses idées est devenu le fruit d’un véritable combat. Or notre soixantenaire ne maîtrise absolument pas les codes des médias d’aujourd’hui et va, bientôt, se retrouver lynché par la toile tout entière… Dans un monde gangréné par les préjugés, Jean va découvrir à ses dépens qu’omettre certaines informations est impardonnable.

Prix Interallié 2021 : Ne t’arrête pas de courir de Mathieu Palain

ne t'arrête pas de courir prix litteraire 2021

Un peu plus discret que Sale gosse, son premier roman, Ne t’arrête pas de courir aura malgré tout réussi à séduire le jury du prix Interallié 2021. Il faut dire que son roman, aussi intime qu’émouvant, retrace l’histoire d’une amitié pas tout à fait comme les autres. En effet, pendant plus de deux ans, Mathieu Palain a rendu visite en prison à Toumany Coulibaly, un jeune malien avec qui il a grandi en banlieue parisienne. Un jeune athlète prometteur qui a brisé sa carrière à coup de cambriolages irrépressibles.

Au fil des 400 pages, Mathieu Palain essaye de résoudre cette énigme dans un face-à-face bouleversant. Cinquième enfant d’une fratrie de 18 enfants, Toumany est tombé très jeune dans le vol et la délinquance. Une pulsion qu’il subit comme une sorte d’instinct incontrôlable. Il avait la vie devant lui, le succès lui tendait les bras, mais voilà « Toumany a beau courir vite, il reste un jeune fauché dans une cité de la banlieue sud ». Au-delà de l’histoire, le livre de Mathieu Palain déborde de sincérité et d’authenticité… Mais soyez prévenus, c’est un roman noir qui perce les côtés sombres de l’âme et met à jour l’ambivalence dont nous sommes tous victimes sans en avoir vraiment conscience. En bref, un destin brisé qui ne pourra pas vous laisser indifférent et qui ne démérite pas son prix littéraire !

Prix Victor Rossel 2021 : Un corps tropical de Philippe Marczewski

un corps tropical prix litteraire 2021

On parle beaucoup des prix littéraires français, mais que se passe-t-il ailleurs ? Un petit tour du côté de la Belgique, ça vous dit ? Ça tombe bien, Philippe Marcezwski vient tout juste d’être distingué par le jury du prix Victor Rossel 2021 pour son livre intitulé Un corps tropical. Un roman original dans lequel l’auteur belge retrace une épopée absurde qui s’ancre, de manière désopilante, dans notre époque.

En plongeant dans la piscine à vagues artificielles d’un parc tropical, un homme sans histoire, découvre un imaginaire exotique ensorcelant. Baigné au milieu d’une ambiance chaude et humide, son corps, jusque-là inerte, se réveille et commence de palpiter doucement. Dès lors, il a l’impression de se sortir de sa vie aussi banale que morne. Alors quand une cliente lui demande d’aller livrer un colis à Madrid, il n’hésite pas longtemps avant de s’embarquer dans cette quête dépaysante… jusqu’à ce qu’il perde totalement le contrôle. Un nouveau monde s’ouvre à lui… celui de l’envers des décors touristiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article par Manon De Miranda

Amoureuse du voyage depuis son année d’expatriation en terres celtiques, Manon continue d’assouvir sa passion à travers les pages des livres qu'elle dévore. Mordue de lecture depuis sa tendre enfance, elle est responsable éditoriale pour le blog de Lireka.

Sur le même thème