fbpx

Un blog de libraires pour les lecteurs du monde entier

Littérature et essais

Margaret Atwood s’offre une traduction française de ses poèmes !

Plus besoin de présenter Margaret Atwood… L’autrice canadienne a su asseoir sa notoriété depuis la publication de La Servante Écarlate en 1985. Récemment remis au goût du jour avec la série adaptée sur Hulu, The Handmaid’s Tail, l’œuvre de l’autrice semble encore avoir de beaux jours devant elle. Les adaptations de ses livres sont désormais monnaie courante. En effet, Netflix n’a pas hésité à porter à l’écran, sous forme de mini-série, un de ses romans phares, Captive. Sortie sur la célèbre plateforme de streaming en 2017, la série n’a pas tardé à trouver son public.

Captive de Margaret Atwood

Depuis plus de trente ans maintenant, l’œuvre littéraire polyphonique de Margaret Atwood parle d’elle-même. Caractérisée par la régularité, l’abondance, la variété et une grande richesse, la prose de l’autrice continue de séduire le public. Et si elle est surtout connue pour être la créatrice de la désormais incontournable June Osborn alias DeFred, elle est aussi autrice d’une de qualité. Preuve en est avec Laisse-moi te dire qui paraîtra le 18 juin prochain aux éditions Bruno Doucey.

Un livre de poésie publié par les éditions Bruno Doucey

C’est par Livre Hebdo que nous apprenions la publication prochaine d’un recueil de poèmes signé Margaret Atwood… Le voile du mystère est levé, c’est bel et bien la semaine prochaine que Laisse-moi te dire sortira aux éditions Bruno Doucey. Traduit de l’anglais par Christine Evain, ce recueil inédit en France se veut une anthologie poétique de vers publiés outre-Atlantique entre 1964 et 1974. Laisse-moi te dire abordera des thèmes récurrents dans la poésie de l’autrice comme le foyer, l’intimité amoureuse, la cabane ou encore l’igloo.

Laisse-moi te dire de Margaret Atwood

Mais Margaret Atwood n’en oublie pas, pour autant, les sujets qui ont construit sa renommée internationale. Nous y retrouverons donc les motifs caractéristiques de la bataille qu’elle a choisi de mener à travers les pages de ses livres. La fonte des glaces, les catastrophes provoquées par l’homme, la destruction des espaces naturels sans oublier l’oppression des plus puissants sont donc ici transposés en vers. Pas de doute, la poésie de Margaret Atwood est aussi tranchante que la prose de ses romans.

Incisive, percutante et acerbe, Margaret Atwood n’a pas fini de critiquer les maux de notre société. Toujours dans l’optique de faire réfléchir ses lecteurs sur le monde dans lequel il vit et dans celui qu’il laissera à ses enfants, les poèmes de Laisse-moi te dire se font l’expérimentation des sujets que l’autrice développe avec une justesse déconcertante dans ses romans. Sa poésie se fait un murmure alarmant, une « petite particule noire qui fonce vers l’horizon »… Une mise en garde qui deviendra un puissant appel à la révolte dans ses œuvres romanesques.

D’ailleurs, Les testaments, paru en octobre 2019, s’est déjà écoulé à plus de 70 000 exemplaires rien qu’en France ! Grande gagnante du Booker Prize 2019, Margaret Atwood n’a décidément pas fini de faire entendre sa voix. Rendez-vous donc le 18  juin prochain, aux éditions Bruno Doucey, pour découvrir ce condensé poétique aussi accusateur que réaliste.

Les Testaments de Margaret Atwood

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article par Manon De Miranda

Amoureuse du voyage depuis son année d’expatriation en terres celtiques, Manon continue d’assouvir sa passion à travers les pages des livres qu'elle dévore. Mordue de lecture depuis sa tendre enfance, elle est responsable éditoriale pour le blog de Lireka.