fbpx

Le blog pour les lecteurs du monde entier

Littérature et Essais

Célébrons Noël au bord de l’eau avec Jenny Colgan

Une petite île perdue au nord de l’Écosse, un village accueillant, des habitants chaleureux, quelques histoires de cœur, des gâteaux qui sortent du four et une once de tourmentes… Voilà tous les ingrédients réunis pour passer un Noël romantique. Et c’est justement ce que vous propose le livre de Jenny Colgan intitulé Noël au bord de l’eau…

la petite boulangerie du bout du monde

Après La petite boulangerie du bout du monde, Jenny Colgan s’est lancée dans une nouvelle aventure littéraire. Mais rassurez-vous, vous ne serez pas dépaysés pour autant ! Si l’autrice quitte les Cornouailles, c’est pour mieux nous emmener sillonner les routes écossaises. En effet, laissez-vous guider jusqu’à Mure, une petite île perdue à mi-chemin entre l’Écosse et l’Islande « ou plutôt du pôle Nord, dirait-on, quand elle est balayée par les vents d’ouest ». Une île où, en hiver, seules les lumières de Noël brisent l’obscurité ambiante.

C’est là-bas que vous ferez la connaissance de Flora qui, après avoir abandonné sa carrière d’assistante juridique à Londres, est revenue sur ses terres natales pour ouvrir un café, le Seaside ktichen, désormais incontournable pour tous les habitants de Mure. Un endroit chaleureux où les âmes tourmentées viennent trouver un peu de réconfort tandis que les bonnes nouvelles sont célébrées à coup de gâteaux tout juste sortis du four. En bref, la mélodie du bonheur… ou presque.

Ajoutez à ce petit cocktail quelques guirlandes lumineuses et vous obtiendrez le livre feel-good parfait à lire sous votre plaid durant le mois de décembre. En effet, dès les premières pages, vous pourrez déceler tous les ingrédients qui ont fait le succès des désormais incontournables romances de Noël « Minuit sonnait : Noël était arrivé. Soudain, le vent tomba, le silence se fit, et les étoiles apparurent au-dessus de lui en clignotant »…

À noter que si Noël au bord de l’eau est le troisième tome de la trilogie de Jenny Colgan, vous pouvez tout à fait vous y plonger sans avoir lu les précédents.

Noël au bord de l’eau : le livre de Jenny Colgan est-il une romance de Noël comme les autres ?

A-t-on seulement besoin d’une histoire d’amour sur fond de période de Noël pour correspondre à la parfaite comédie romantique ? Eh bien… n’en soyez pas si sûrs ! En effet, bien plus qu’une simple romance de Noël, Jenny Colgan nous offre un livre où elle aborde des sujets moins frivoles comme la maladie, la résilience, le deuil, la différence ou encore la maternité. Mais est-elle l’exception qui confirme la règle ? Eh bien non ! Tandis que les romances de Noël envahissent nos écrans et nos livres, elles s’étoffent et s’approfondissent pour s’empreindre d’une certaine forme de gravité.

jenny colgan livre

Bien que l’ambiance générale tende à l’humour et à la légèreté, l’histoire de Jenny Colgan véhicule de précieux messages. Des messages forts qui résonnent parfaitement avec l’esprit de Noël « Elle s’était dit que l’ambiance au Harbour’s Rest serait joyeuse le soir du réveillon, et elle l’était, en dépit de la tristesse ». En effet, si les histoires de cœur peuplent tout le roman, elles ont le goût salé des larmes. Et ainsi, sans jamais tomber dans le pathos, l’autrice britannique nous rappelle que le bonheur n’est jamais acquis.

Au début du livre, nous retrouvons une Flora mi-figue mi-raisin. Alors qu’elle vient de découvrir qu’elle est enceinte et « bon sang, le moment, Flora le savait, ne pouvait être plus mal choisi ». Joel, son amoureux, n’est pas prêt… Victime de violences familiales et ballotté de famille d’accueil en famille d’accueil, Joel s’est construit une carapace presque impénétrable. Aussi fragile qu’instable émotionnellement, il rejette presque malgré lui toute forme d’attache sérieuse. D’abord, victime d’une culpabilité illégitime qui pourra faire tiquer le lecteur « c’était terrible de lui faire cela, de lui faire porter une telle responsabilité ; elle ne l’avait jamais voulu, jamais », Flora se dressera contre l’amour de sa vie pour finalement faire entendre sa voix. Et soudain, c’est le drame… Mais, spoiler, tout est bien qui finit bien.

Pendant ce temps, dans la grande demeure de Colton Rodgers, un drame est train de se jouer… Sous les yeux désemparés de Fintan, son mari, l’homme est train de perdre la partie face au cancer qui le ronge. Mais comment dire adieu à la personne qu’on aime le plus au monde ? Tandis que son mari s’anime par bribes, Fintan lutte pour ne pas sombrer avec lui, il « préférait donc ne pas y croire ».  Tiraillé entre le besoin de le garder près de lui pour toujours et l’envie que tout s’arrête, il gagne du temps, grappille des minutes et tente de jouer contre le destin jusqu’à l’inévitable « il comprenait désormais combien il serait égoïste de prolonger les souffrances de la personne qu’il aimait le plus au monde ».

Dans une autre maison encore, Saïf est lui aussi préoccupé par des sentiments contradictoires. Réfugié syrien avec ses deux jeunes fils, il tente de s’acclimater (aussi littéralement que métaphoriquement) aux coutumes de l’île. À la fois reconnaissant et réticent, il craint que ses fils oublient d’où ils viennent réellement. Mais plus encore, déchiré entre l’amour qu’il porte à sa femme disparue et le désir incontrôlable qu’il ressent pour Lorna, l’institutrice de ses fils, il perd de vue ses priorités et s’enfonce dans un océan de culpabilité « il ne pouvait être écartelé entre une femme dont il était amoureux, et une autre qu’il adorait depuis ses vingt ans, à laquelle il était marié ».

Vous l’aurez compris, rien n’est jamais aussi simple que ce qu’il n’y paraît sur l’île de Mure, mais n’est-ce pas dans ces instants que naît l’étincelle qui changera tout « le cœur de l’hiver ; le passage millénaire au Nouvel An ; l’instant où tout bascule » ?

En bref, Noël au bord de l’eau de Jenny Colgan n’a rien d’un long fleuve tranquille, c’est plutôt une vague d’émotions survoltées… Mais, promis ! Cette romance de Noël fait du bien et apaise les cœurs tourmentés à l’approche des fêtes de fin d’année. À lire sous un plaid en attendant sagement Noël !

Noël à la petite boulangerie : le livre de Jenny Colgan à lire si vous avez Noël au bord de l’eau

jenny colgan livre

Eh oui ! La trilogie de La petite boulangerie du bout du monde a aussi eu droit à tome spécial Noël ! Et vous vous en doutez sûrement déjà, le Noël de Polly et Huckle s’annonce tout sauf tranquille… Tandis que la boulangerie de Polly l’occupe du matin et soir, Huckle ne rêve que de passer les fêtes de fin d’année entre ses bras à dessiner leur avenir. Mais, encore profondément affectée par l’absence de son père, Polly n’arrive pas à officialiser leur relation…

Alors quand elle découvre l’existence de la grande inconnue de sa vie, son quotidien bascule pour mieux se briser en mille morceaux. Huckle, à qui elle refuse de se confier, préfère quitter le phare dans lequel il vivait tous les deux… La jeune femme est-elle condamnée à voir l’histoire se répéter ? Est-elle destinée à passer sa vie toute seule ? En nous entraînant dans la quête des racines de Polly, Jenny Colgan illustre le drame de nombreux enfants privés de traditions familiales… Vous l’aurez compris, bien plus qu’une simple romance de Noël, c’est avec tristesse et délicatesse que l’autrice décrit l’absence et la douleur. Mais rassurez-vous, Noël à la petite boulangerie ne serait pas une comédie romantique si l’histoire ne se terminait par un happy end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article par Manon De Miranda

Amoureuse du voyage depuis son année d’expatriation en terres celtiques, Manon continue d’assouvir sa passion à travers les pages des livres qu'elle dévore. Mordue de lecture depuis sa tendre enfance, elle est responsable éditoriale pour le blog de Lireka.

Sur le même thème