fbpx

Le blog pour les lecteurs du monde entier

Littérature et essais

De Paris à New York : Hervé Le Tellier vous embarque dans un vol vertigineux avec L’Anomalie

Déroutant, L’Anomalie, un livre de Hervé Le Tellier, tourne la tête de ses lecteurs… En mêlant le destin de personnes ordinaires à l’incompréhensible, l’indicible et l’extraordinaire, l’auteur français remet en cause tous nos acquis et toutes nos croyances. En bref, un vol Paris-New York qui vous entraîne aux frontières du réel…

Tags: rentrée littéraire 2020

Paru le 20 août dernier aux éditions Gallimard, L’Anomalie, un livre de la rentrée littéraire de septembre, a rapidement connu un succès fulgurant. Mais au contraire du titre du nouveau roman de Hervé Le Tellier, rien d’anormal à cela. Pourtant, le lecteur est en droit de se poser des questions… Eh bien oui ! Comment cet auteur, jusque-là ignoré des critiques littéraires, a-t-il réussi un coup de maître ? Nous aimerions vous apporter une réponse mais les voies de la littérature sont impénétrables…

Dès sa sortie en librairie, L’Anomalie de Hervé Le Tellier est devenu un phénomène littéraire incontrôlable et bientôt, il se retrouvait sur les listes des plus prestigieux prix littéraires comme celui du prix Renaudot 2020, du prix Goncourt 2020 ou encore du prix Médicis 2020. En quelques semaines seulement, le roman partait à la conquête du cœur des lecteurs et remportait – sans grande surprise – le prix Goncourt avant de se classer parmi les meilleurs livres 2020 « Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension ». Un roman qui s’est déjà écoulé à 820 000 exemplaires et qui se hisse sur la deuxième marche du podium des Goncourt les plus vendus, juste derrière L’Amant de Marguerite Duras – serait-ce une conséquence du confinement ? Peut-être, seul le temps nous le dira…

Mais qui se cache vraiment derrière celui qui a succédé à Jean-Paul Dubois et son Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon ? Qui est Hervé Le Tellier ? Discret sur la scène littéraire, il n’en est pourtant pas à son coup d’essai puisqu’il a commencé d’écrire au début des années 90. Mathématicien de formation, journaliste, docteur en linguistique puis finalement président de l’Oulipo depuis 2019, le moins que l’on puisse dire, c’est que Hervé Le Tellier a une vie bien remplie !

Qu’est-ce que L’oulipo ?
Oulipo est l’abrégé d’Ouvroir de Littérature Potentielle. C’est le nom d’un groupe de travail que Raymond Queneau a défini, il y a soixante ans déjà, comme une « recherche de formes, de structures nouvelles et qui pourront être utilisées par les écrivains de la façon qui leur plaira ». Le but de ces écrivains ? Aussi paradoxal que cela puisse sembler, l’idée est de s’imposer des contraintes pour libérer la puissance de l’imagination. Rebaptisé littérature de laboratoire (puisqu’influencé par les mathématiques), l’Oulipo met la littérature sous une cloche pour stimuler la créativité des écrivains. On ne peut donc pas parler d’un mouvement littéraire puisque les oulipiens n’inventent pas quelque chose de nouveau. Ils se nourrissent de ce qui existe déjà pour créer de nouvelles règles, des contraintes malicieusement choisies pour faire de l’écriture… un jeu !

Mais revenons-en au livre, à L’Anomalie, voulez-vous ? Loin d’avoir écrit un roman hermétique, réservé à une élite littéraire, Hervé Le Tellier a signé un ouvrage accessible à tous. On ne va pas vous mentir, il y est bien question de mathématiques, de métaphysique et de psychologie mais, contrebalancé par l’humour, le nouveau livre de Hervé Le Tellier se lit comme un roman à rebondissements dont il est difficile de se détacher avant d’avoir enfin obtenu le fin mot de l’histoire – si tant est qu’il y en est vraiment un… L’Anomalie est probablement l’un des livres les plus drôles – et surtout des plus sarcastiques – primé par le Goncourt ces dernières années. Mais soyez avertis ! Rien n’est jamais vraiment ce qu’il paraît être « Toujours se méfier des gens qui nous demandent de nous méfier ». En bref, un vol Paris-New York à ne surtout pas rater !

L’Anomalie : un livre déconcertant mais addictif

Par où commencer ? « Tous les vols sereins se ressemblent. Chaque vol turbulent l’est à sa façon ». Et finalement, aucune autre phrase ne pourrait mieux résumer le nouveau roman de Hervé Le Tellier. Bienvenue en mars 2021 où un avion reliant Paris à New York vient de traverser une zone de fortes turbulences, mais plus de peur que de mal ! Tout le monde s’en sort indemne enfin… presque. À son bord ? Une galerie de personnages éclectiques : un père de famille – tueur à gages à ses heures perdues, une avocate redoutable, un couple au bord de la rupture, une mère de famille et ses enfants, un chanteur nigérien et un écrivain dépressif.

Rien ne semble les relier les uns aux autres et pourtant… leur destin vient d’être scellé à tout jamais même si « je n’aime pas trop ce mot de « destin ». Ce n’est qu’une cible qu’on dessine après coup à l’endroit où s’est fichée la flèche ». Chacun croyait avoir une vie secrète, mais aucun d’entre eux ne savait à quel point c’était vrai… Trois mois plus tard, l’avion d’un même vol entre Paris et New York se pose à nouveau. À son bord ? Les mêmes membres d’équipage et les mêmes passagers… Bienvenue dans la quatrième dimension ou plutôt… au cœur de l’anomalie.

L'anomalie de herve le tellier : un livre de la rentrée littéraire 2020

Note Babelio 4

3.91/5 (978 votes Babelio)

Les bases sont posées, le jeu de miroir peut commencer. Sans jamais que le lecteur ne s’en rende compte, l’auteur le balade entre passé et présent, mais… Et si ces deux univers venaient à s’entrechoquer sur une seule et même ligne du temps ? Et si l’impossible devenait réalité ? Pas si vite ! Le temps des interrogations n’est pas encore arrivé. Pour l’instant, nous suivons le cours de la vie de nos personnages – somme toute ordinaire – qui continue de s’écouler dans l’insouciance la plus doucereuse. Enfin façon de parler « Il se conforte dans l’idée désespérante qu’en additionnant les obscurités individuelles, on obtient rarement une lumière collective » ! Tandis que Blake, le tueur à gage, nous plonge dans un thriller passionnant, la romance entre André et Lucie touche à sa fin malgré le fait qu’« Aimer évite au moins de chercher sans cesse un sens à sa vie », Slimboy trouve enfin le succès avec une chanson qui crie de manière déguisée son homosexualité, etc… Vous l’aurez compris, L’Anomalie n’est rien d’autre qu’un savant mélange des codes littéraires !

Mais pas de panique ! Peut-être un brin déstabilisant au début, L’Anomalie est loin de résonner comme un capharnaüm. Maître de l’Oulipo, Hervé Le Tellier orchestre ces mondes dissonants afin de les faire jouer sur une seule et même partition. Et d’un seul coup, les notes font sens… chacun trouve sa place sur la portée de l’anomalie. Et si la science-fiction devenait réalité ? Comment démêler le vrai du faux ? Où trouver une explication rationnelle ? Dans la science ? Dans la psychologie ? Dans la philosophie ? Dans la religion ? Mais plus important encore… qu’est-ce que cette anomalie révèle-t-elle de l’humanité ?

Hervé Le Tellier et le monde de demain

Loin d’avoir écrit un roman de science-fiction ordinaire, Hervé Le Tellier propose à ses lecteurs de s’interroger sur le monde d’aujourd’hui et sur celui de demain. C’est presque une mini-révolution qui se cache derrière ses mots puisqu’il nous incite à faire exploser tous nos acquis afin de voir le monde sous un nouveau jour. L’allusion est discrète mais pourtant si évidente « Le pire, vous savez ce que c’est ? C’est … le monde de demain. On a jeté l’éponge, on tente de s’en tirer chacun de son côté, et pourtant personne ne sera sauvé ».

Bien plus que l’incarnation des différents genres littéraires, chacun des personnages de Hervé Le Tellier se fait le symbole de l’un des fléaux qui ronge nos sociétés : la persécution des homosexuels, la dépression, l’amour, les enfants ballottés entre deux parents séparés, le viol, la violence meurtrière. Des maux dévoilés au grand jour par les médias « On n’imagine pas tout ce que les tueurs à gages doivent aux scénaristes de Hollywood » puis exacerbés et transformés par la parole de tout un chacun sur les réseaux sociaux « La liberté de pensée sur internet et d’autant plus totale qu’on s’est bien assuré que les gens ont cessé de penser ». Nous voilà tous l’ennemi de tous.

Notre immersion consentie dans ce monde virtuel nous amènerait presque à nous demander si nous sommes réels… Sommes-nous des êtres virtuels qui s’incarnent seulement derrière un écran ou des êtres faits de chair et d’os ? Sommes-nous uniques ou des copies de nous-mêmes ? Cette question de la dualité, Hervé Le Tellier ne cessera de l’interroger tout au long de son roman à travers le phénomène de l’anomalie « Simulés ou non, on vit, on sent, on aime, on souffre, on crée, et on mourra tous en laissant sa trace, minuscule dans la simulation. A quoi ça sert de savoir ? Il faut toujours préférer l’obscurité à la science. L’ignorance est bonne camarade, et la vérité ne fabrique jamais du bonheur ». En s’appuyant sur de solides bases scientifiques et sans jamais se départir de son sarcasme, Hervé Le Tellier construit un arc narratif dont le postulat respecte la logique de l’hypothèse de départ aussi incongrue soit-elle.

Vous l’aurez compris, L’Anomalie est un livre qui n’a pas fini de vous torturer les méninges… Mais là où l’on peut parler d’un véritable coup de génie, c’est que jamais vous n’aurez l’impression de lire un livre érudit. C’est un véritable page-turner dont il vous sera impossible de décrocher avant d’en avoir compris la logique… s’il y en vraiment une « La vie commence peut-être quand on sait qu’on n’en a pas ». Tel un bon polar, il vous tiendra en haleine jusqu’à la toute dernière ligne. Totalement addictif, un poil embarrassant, mais définitivement surprenant, L’Anomalie est un livre qui fait flirter le réel avec l’inimaginable. Mais… et si c’était possible ?

Le livre à lire si vous avez L’Anomalie de Hervé Le Tellier : La disparition de Georges Perec

Si Hervé Le Tellier fait discrètement allusion au fameux roman de Georges Perec tout au long de son roman, ce n’est pas un hasard… Ancien membre de l’Oulipo, Georges Perec continue de susciter l’admiration de ses successeurs. Rien d’étonnant donc à ce discret hommage entre les lignes de L’Anomalie ! Hervé Le Tellier a d’ailleurs fait publier plusieurs œuvres posthumes du célèbre auteur. En bref, si vous avez aimé lire le nouveau livre de Hervé Le Tellier, vous ne pourrez qu’apprécier la lecture de La disparition de Georges Perec…

Le livre à lire si vous avez L'anomalie de herve le tellier : La disparation de Geroges Perec

Celui qui considérait que les contraintes formelles étaient un puissant stimulant pour l’imagination a réalisé un véritable coup de maître en se lançant le défi d’écrire un roman sans la lettre « e ». Oui, oui, la voyelle la plus utilisée de la langue française ! Un roman parfaitement maîtrisé qui nous conte la disparition d’Anton Voyl et de ses amis… Un roman noir qui mêle les genres du fantastique et du thriller. Tiens, tiens, cela ne vous rappelle-t-il pas un autre livre d’un certain Monsieur Le Tellier ? Bien sûr, il faudra vous accrocher à cette lecture, dont les mots malléables et torturés vous donneront peut-être le tournis… Eh oui, il va falloir user de son dictionnaire pour apprécier une telle prouesse littéraire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article par Manon De Miranda

Amoureuse du voyage depuis son année d’expatriation en terres celtiques, Manon continue d’assouvir sa passion à travers les pages des livres qu'elle dévore. Mordue de lecture depuis sa tendre enfance, elle est responsable éditoriale pour le blog de Lireka.

Sur le même thème