fbpx

Le blog pour les lecteurs du monde entier

Littérature et essais

5 livres à lire si vous avez aimé Le Journal d’Anne Frank

Il y a des livres qui sont intemporels par leur sujet mais aussi par leur force narrative. Le Journal d’Anne Frank fait incontestablement partie de ceux-là. Mais les œuvres autour de l’Holocauste sont nombreuses et si vous vous intéressez de près à ces événements, nous vous proposons une liste d’ouvrages qui devrait capter votre attention par leur caractère aussi frappant que poignant…

Tags: autobiographie, biographie, récit historique

C’est au milieu du mois de juin que l’on célébrait la naissance d’Anne Frank mais aussi la première page écrite dans son journal désormais célèbre à travers le monde entier. La figure d’Anne Frank est intemporelle. Courageuse, lucide mais pourtant si innocente, l’adolescente continue d’émouvoir les lecteurs d’aujourd’hui.

Soixante-quinze ans après la fin de la guerre, la période de l’Holocauste choque toujours autant. On trouve pléthore d’œuvres autour de cette douloureuse tranche de l’histoire. Mais les récits qui frappent le plus par leur horreur sont ceux qui mettent en scène des victimes. Leurs témoignages, aussi précieux que glaçants, sont vivaces et plongent les lecteurs dans la sombre réalité de l’époque…

A l’air du coronavirus, nous avons tous été obligés de nous protéger d’un mal invisible en restant enfermés chez nous. Le devoir de mémoire a refait surface dans un contexte à la fois similaire et tellement différent d’alors. En effet, si nous avons dû nous cloîtrer dans nos logements, aucun homme armé ne menaçait de venir frapper à notre porte pour nous emmener dans les camps de la mort…

Même si nous recommençons peu à peu à retrouver une vie normale, les livres autour de cette période noire de l’histoire nous ont beaucoup aidé à relativiser. Et pour tous ceux qui ont apprécié se replonger dans le Journal d’Anne Frank, nous vous proposons cinq autres récits à lire pour en apprendre davantage sur l’Holocauste.

Le journal d’Anne Frank, roman graphique d’Ari Folman et David Polonsky

Spécialement créé pour un public adolescent, le roman graphique d’Ari Folman et David Polonsky nous replonge dans la réalité de la vie d’Anne Frank avec une grande fidélité. Confinée dans la fameuse Annexe située à Amsterdam, elle nous raconte avec autant d’ardeur que de pudeur les tracas de sa vie d’adolescente presque comme les autres. Aussi touchante que rieuse, Anne, comme toutes les jeunes filles de son âge, oscille entre colère, désespoir, amour et rêves illusoires…

Livre a lire : Le Journal d'Anne Frank

Paru en 2017 aux éditions Calmann-Lévy, ce roman graphique a été commandé au duo Ari Folman et David Polonsky par le fonds Anne Frank afin d’élargir la diffusion de l’œuvre. Par des dessins aussi fidèles qu’originaux, les deux auteurs auront réussi un joli tour de force en donnant une seconde vie à cet ouvrage qui continue de traverser les époques. La plus-value vient des échappées visuelles qui donnent un caractère encore plus émouvant à la tragique histoire de l’adolescente.

Un sac de billes de Joseph Joffo

Dans la catégorie des livres à lire sur l’Holocauste, impossible de passer à côté d’Un sac de billes de Joseph Joffo. Comme le Journal d’Anne Frank, le roman est autobiographique. L’utilisation de la narration à la première personne donne une authenticité encore plus poignante au récit. Joseph Joffo l’atteste dans le préambule « à quelques détails près, tout est vrai ». Mais cela n’empêchera pas le lecteur de frémir à chaque fois que le destin des deux enfants s’avérera incertain…

Livre à lire : Un sac de billes

Paris, 1941. Joseph et Maurice, dix et douze ans, doivent fuir Paris pour rejoindre la zone libre dans le sud de la France. Commence alors un long et périlleux voyage… Mais à l’âge où l’on joue encore aux billes, l’humour et les rires viennent régulièrement ponctués l’aventure. Pourtant, la menace rôde sournoisement et les frères Joffo sont loin d’être à l’abri du danger. Seuls sur les routes de France, la peur vient peu à peu grignoter ce qu’il restait de leur doucereuse insouciance…

Les enfants de la liberté de Marc Levy

Vous ne vous attendiez sûrement pas à trouver un livre de Marc Levy dans cette sélection et pourtant… surprise ! Les enfants de la liberté est peut-être le roman le plus intime du célèbre écrivain. En effet, le personnage de Jeannot n’est nul autre que son père. Si la romance prend une part importante dans l’histoire, les faits sont réels. C’est un bel hommage que rend, ici, Levy à son père – et plus largement, à tous les résistants juifs qui ont œuvré pendant la Seconde Guerre mondiale.

Livre à lire : Les enfants de la liberté

Le sujet du roman est grave mais vu par les yeux de jeunes adultes, il est décrit avec une certaine délicatesse. Les moments de bonheur sont volés mais permettent à nos résistants de s’armer de courage. Jeannot a dix-huit ans quand il s’engage avec son frère, Claude, dans la 35ème brigade. Une brigade un peu spéciale puisqu’elle est uniquement composée de jeunes gens à vélo. Propulsés au cœur de l’action, les activistes mettent tous les jours leurs vies en danger. Mais Jeannot n’est pas tout seul, il s’est promis de protéger son frère… coûte que coûte.

Si c’est un homme de Primo Levi

Le témoignage de Primo Levi dans Si c’est un homme est sûrement l’un des plus bouleversants de la période. De la négation humaine à l’expérience indicible, rien ne sera épargné au lecteur. C’est une retranscription brutale qui se veut frappante. Mais peut-on vraiment décrire l’horreur avec des mots ? Peut-on renouer avec la vie quand on a vécu Auschwitz ?

Livre à lire : Si c'est un homme

Paru en 1988, Si c’est un homme raconte avec une justesse effroyable comment l’ingénieur en chimie qu’était Primo Levi est passé du statut d’être humain à celui d’un numéro sur une liste. De son arrivée à Auschwitz en 1944 à la libération des camps, l’auteur dépeint l’innommable, l’atrocité et l’inhumanité. Chaque page étreint le lecteur avec une puissance dévastatrice. Les faits sont pourtant réels mais impossible d’imaginer la rudesse de leur quotidien… Peut-on réellement guérir de cette épreuve ? La question reste entière mais Primo Levi a tranché en mettant prématurément fin à ses jours en 1987…

Le pianiste de Wladyslaw Szpilman

Surtout connu pour son adaptation sur grand écran par Roman Polanski, Le pianiste est pourtant d’abord et avant tout un témoignage écrit. Publié en Pologne dès 1946 mais découvert par le reste du monde en 1998, Le pianiste connaîtra une notoriété tardive. Rédigé juste après la guerre, Wladyslaw Szpilman y décrit l’enfer du ghetto. Après avoir vu sa famille se faire déporter au camp d’extermination de Treblinka, il entre dans une longue phase d’errance et de souffrance.

Livre à lire : Le pianiste

Dans Le Pianiste, Wladyslaw Szpilman mêle avec une étrange sobriété sa petite histoire à la grande histoire. Nous sommes alors en 1939 et Varsovie est sur le point de tomber sous les bombes allemandes. Tandis que les accords du Nocturne en ut dièse mineur de Chopin résonnent pour la dernière fois sur les ondes de la radio nationale, la fin d’une époque est sonnée. La famille de Szpilman est déportée et il entre alors dans la période la plus solitaire de sa vie… jusqu’à ce qu’il croise la route d’un officier allemand…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article par Manon De Miranda

Amoureuse du voyage depuis son année d’expatriation en terres celtiques, Manon continue d’assouvir sa passion à travers les pages des livres qu'elle dévore. Mordue de lecture depuis sa tendre enfance, elle est responsable éditoriale pour le blog de Lireka.

Sur le même thème