fbpx

Le blog pour les lecteurs du monde entier

Le livre dans le monde

Découvrez les livres qui se cachent derrière les films de la sélection Cannes 2020

Si les plus grandes célébrités du cinéma ne fouleront pas le tapis rouge de la Croisette cette année, la sélection des 56 films labellisés « Cannes 2020 » a malgré tout été dévoilée au début du mois de juin. Et surprise ! Nombreux sont les livres à se cacher derrière les films sélectionnés…

Initialement prévu du 12 au 23 mai dernier, le 73ème festival de Cannes n’aura finalement pas lieu cette année. Comme vous vous en doutez, la crise sanitaire liée au coronavirus n’aura pas seulement impacté le monde de l’édition mais également celui du cinéma. En effet, la production est maintenant à l’arrêt depuis près de trois mois… Cependant, le 3 juin dernier, Thierry Frémaux, le délégué général du festival, a tenu à dévoiler malgré tout la liste des 56 films qui sortiront prochainement sous le label « Cannes 2020 ».

Mais le saviez-vous ? Derrière ce palmarès se cache de nombreuses adaptations littéraires ! La littérature n’a décidément pas fini d’inspirer le monde du cinéma. Selon une étude menée par le CNC (centre national du cinéma et de l’image animée) en 2019, un film sur cinq est en fait une adaptation. Découvrons donc, sans plus attendre, ce que nous réserve le cinéma inspiré par la littérature dans les prochains mois.

Le discours de Laurent Tirard / Fabrice Caro

Publié en 2018 aux éditions Gallimard, Le discours de Fabrice Caro nous conte les malheurs d’Adrien. On le découvre lors d’un repas de famille dont il ne rêve que de s’échapper. Sa vie ? Il aimerait la mettre sur pause… A peine le temps de se perdre dans ses pensées que son beau-frère lui demande de faire un discours à son mariage. Le dîner de famille ne tarde pas à tourner à l’orage…

Le discours - Cannes 2020

True mother de Naomi Kawase / Mizuku Tsujimara

La nouvelle True mother de Mizuku Tsujimara n’a pas encore été traduite en français mais elle fait déjà l’objet d’une adaptation cinématographique. Avec un thème dans l’air du temps sur fond de thriller, l’histoire s’annonce aussi intrigante que captivante. Se voyant dans l’impossibilité de concevoir un enfant par les voies naturelles, un couple décide de se tourner vers l’adoption. Mais le bonheur sera de courte durée… Bientôt, ils reçoivent l’appel d’une femme qui prétend être la mère de leur enfant et qui leur réclame une grosse somme d’argent.

The last words de Jonathan Nossiter / Santiago H. Amigorena

Paru aux éditions P.O.L en 2015, Mes derniers mots de Santiago H. Amigorena nous dépeint une dystopie terrifiante. Nous sommes alors en 2086 et seuls deux être humains peuplent encore la Terre. C’est le vide, tout a disparu. Deux hommes contemplent alors la beauté de la nature. Faut-il vraiment que l’espèce humaine s’éteigne pour, qu’enfin, nous prenions le temps d’admirer la beauté du monde…?

Mes derniers mots - Cannes 2020

Des hommes de Lucas Belvaux / Laurent Mauvignier

Publié aux éditions de Minuit en 2009, Des hommes de Laurent Mauvignier avait largement suscité l’engouement de la critique. Il avait d’ailleurs remporté le prix Millepages et le prix des Libraires. Bernard, Rabut et Février ont fait la guerre d’Algérie. En rentrant chez eux, ils reprennent le fil de leur vie en laissant derrière eux les horreurs de la guerre. Mais un rien fera basculer cet équilibre précaire… Peut-on réellement oublier le traumatisme ?

Des hommes - Cannes 2020

El olvido que seremos de Fernando Trueba / Héctor Abad Faciolince

L’oubli que nous serons d’Héctor Abad Faciolince, sorti chez Gallimard en 2010, retrace la chronique d’une famille, l’historique d’un pays mais aussi le récit d’un crime. Le héros ? Le père de l’auteur, Héctor Abad Gomez. Cet homme, un médecin engagé colombien, se bat pour le respect des droits de l’Homme. Mais ses idées révolutionnaires ne font pas l’unanimité dans un pays déchiré par la violence et la guerre…

L’origine du monde de Laurent Lafitte / Sébastien Thiéry

L’origine du monde est une pièce de théâtre de Sébastien Thiéry qui met en scène un bourgeois sur qui le sort s’acharne. Vous voyez déjà poindre l’humour ? Tout commence quand Jean-Louis s’aperçoit que son cœur ne bat plus… Pour lui, la cause de tous ses problèmes est l’origine du monde qui se trouve… entre les jambes de sa mère, bien sûr ! Entre absurde, incrédulité et dérision, la pièce fait autant rire que réfléchir.

L'origine du monde - Cannes 2020

Passion simple de Danielle Arbib / Annie Ernaux

Publié en 1992 aux éditions Gallimard, Passion simple est un récit autobiographique mettant en scène les réflexions d’Annie Ernaux sur l’amour et la maturité de la femme. Mais si on est n’est souvent prêt à tout par amour, rien n’est jamais aussi simple que dans les livres. Et Annie Ernaux va en faire les frais tandis qu’elle se lance dans une relation avec un homme marié…

Passion simple - Cannes 2020

Aya et la sorcière de Goro Miyazaki / Diana Wynne Jones

Non, vous ne rêvez pas ! Goro Miyazaki suit les traces de son père en prenant les rênes d’un film d’animation. Pour ce faire, il a décidé d’adapter un roman de Diana Wynne Jones intitulé Earning and the witch. Publié en 2011, le roman n’a malheureusement pas encore été traduit en français. L’histoire retrace celle d’une jeune fille menant une vie – presque – ordinaire dans un orphelinat. Mais Aya est loin d’être comme toutes les autres filles de son âge, elle cache un secret dont elle sait qu’elle ne doit rien dire à personne. Quand un couple décide de l’adopter, sa vie prend alors une tournure inattendue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article par Manon De Miranda

Amoureuse du voyage depuis son année d’expatriation en terres celtiques, Manon continue d’assouvir sa passion à travers les pages des livres qu'elle dévore. Mordue de lecture depuis sa tendre enfance, elle est responsable éditoriale pour le blog de Lireka.

Sur le même thème