fbpx

Le blog pour les lecteurs du monde entier

BD et Mangas

Moi aussi : un manga de Reiko Momochi qui dénonce le harcèlement sexuel

Dans le premier tome de Moi aussi, un nouveau manga de Reiko Momochi, préparez-vous à être scotchés. Pourquoi ? Parce qu’il est tout simplement saisissant. Paru aux éditions Akata en août dernier, il s’attaque au sujet épineux du harcèlement sexuel au travail. Une thématique qui continue de terriblement résonner dans nos sociétés contemporaines…

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous allez bien. C’est la première chronique que j’écris pour Lireka et je suis ravie de vous parler d’un manga qui m’a beaucoup touchée. Moi aussi est une sortie récente de chez Akata, écrite par Reiko Momochi. Il s’agit d’un manga traitant de harcèlement sexuel au travail. Un sujet complexe, difficile à lire et pourtant si important à soulever.

Dans tous les pays du monde, le harcèlement existe. La condition des femmes a évolué depuis quelques générations, mais les violences qu’elles subissent ne se sont pas taries. Il est important d’en parler. Ce manga fait passer un message très important : nous ne sommes pas seules. Il y a toujours quelqu’un pour nous aider. Ne nous laissons pas intimider.

Nouveau manga de Reiko Momochi : Moi aussi, tome 1

Note Babelio 4

4.2/5 (26 votes Babelio)

Nous rencontrons Satsuki Yamagushi, une jeune femme de 27 ans travaillant en intérim dans une entreprise de vente d’outils de télécommunication. Elle est opératrice téléphonique depuis 3 ans et forme les nouveaux arrivants. Son supérieur direct a toujours été charmant, l’a même aidé à avoir une promotion. Leurs rapports sont cordiaux et amicaux, jusqu’au jour où il se permet des gestes déplacés, des paroles ambiguës. Yamagushi commence à stresser et à appréhender de se retrouver en sa présence. Il se fait plus pressant et la décrédibilise dans son travail auprès des autres employés.

Commence alors un cercle vicieux. Dans une entreprise où le supérieur a le pouvoir, personne ne veut la croire. Tout cela se déroule dans les années 2000. Il y a 20 ans, en Asie comme ailleurs dans le monde, ses comportements étaient vus comme normaux, témoignant même d’une affection, d’une chance. Dans les sociétés d’aujourd’hui, le harcèlement est reconnu comme un crime, contrairement à l’époque. Mais il est toujours difficile d’en parler. Ce manga est d’une justesse incroyable, traitant le sujet avec beaucoup d’intensité. Il raconte non pas l’histoire d’une seule femme, mais de nombreuses femmes à travers le monde. Et dans les pays du monde entier, on doit se soutenir.

Les dessins reflètent totalement les émotions des personnages. La peur et la tension sont palpables. Ces dessins ne sont pas comme dans les autres mangas, car rarement nous voyons ces expressions, froides et terrifiées. C’est une lecture forte et inspirante, et les coups de crayon transmettent tout, à tel point que si l’on enlevait les dialogues, nous comprendrions tout de même le message.

Cette œuvre fait aussi mention des associations d’aide et de soutien aux femmes. Celles-ci ont un rôle majeur dans la lutte contre les violences faites aux femmes. J’espère que ce manga saura vous toucher, vous montrer l’importance de l’entraide, de l’écoute, et saura aussi vous aider, si vous en êtes vous-mêmes victimes. Le second tome est sorti en France ce mois d’octobre.

Moi aussi, tome 2 : nouveau manga de Reiko Momochi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article par Chiara Van Der Putten

Chiara est une future professeur des écoles, passionnée de lecture en tout genre : romances, fantasy, mangas et bandes dessinées. Elle vous parle aussi de musique et de voyages, d'autres univers qui la passionnent ! (http://spacebubble.fr/)