fbpx

Le blog pour les lecteurs du monde entier

BD et Mangas

Comet Girl : un space opera bourré de charme, de peps, d’humour et d’amour

Si vous aimez l’espace, vous serez conquis, car c’est une bien jolie et intéressante balade qui s’offre aux yeux du lecteur avec Comet girl de Yuriko Akase. Nous voyageons dans toute la galaxie, et comme en plus le tout est en couleurs, nos yeux sont pleins d’étoiles et nous voilà totalement émerveillés et transportés.

Balade dans l’espace avec Comet Girl : il est temps de nous en mettre plein les yeux

Dans Comet girl, les scènes d’action sont stylées et dynamiques. Elles explosent littéralement sous nos yeux. Cette profusion et cette multitude de couleurs ont de quoi nous ravir. La seule chose que je pourrais personnellement reprocher ce serait un papier qui ne me convient pas trop, et pas très agréable au toucher.

Comet girl : une aventure qui nous entraîne aux confins de l’espace

Sazan est un terrien, il est ainsi un personnage proche du lecteur, que cela soit de par sa planète, ou parce qu’il n’a rien d’un superhéros. Il mène sa vie comme il peut, et a un travail original qui ne se passe pas sur Terre : agent de voirie interplanétaire. Il semble bien s’en tirer et y avoir un bon ami qui va l’encourager dans sa nouvelle relation sans se douter un seul instant de l’identité de la fille.

comet girl top manga 2021

Nous aurons également l’occasion de voir sa famille dans le tome 2, ce qui fait bien plaisir. C’est par le plus grand des hasards que Sazan va rencontrer Mina, la fille-comète… Non seulement il a des sentiments qui naissent pour elle, mais il pose également un regard différent sur elle, ce qui fera beaucoup de bien à Mina.

Ils passent de bons moments ensemble, jusqu’à ce que le danger les attaque, et que Mina se dise que leur relation le mettrait bien trop en péril… Mais c’était sans compter sur la très forte volonté de Sazan qui est prêt à aller aux confins de l’espace et prendre tous les risques pour elle.

Comet girl : des points de vue nuancés et de jolies réflexions

Au cours de notre lecture des deux tomes, nous nous rendons compte qu’au-delà de la superbe aventure spatiale qui se déroule sous nos yeux, les choses sont plus nuancées, et les réflexions sont fortes et intéressantes.

Dès le départ, l’ami de Sazan met en avant par exemple qu’il n’y a plus de travail sur Terre, et qu’il faut aller en chercher ailleurs, sur d’autres planètes, à cause des robots et de leurs hauts rendements : « on est de plus en plus nombreux à partir travailler dans l’espace, ces derniers temps. Pourtant, c’est pas le boulot qui manque sur Terre. Mais à cause des extra-terrestres et des robots à haut rendement, on est obligés de trouver du taf sur d’autres planètes. Pas cool ». Si le sujet est lancé au détour d’une simple discussion, nous allons pouvoir voir qu’il y a toute une réflexion sur les robots, les sentiments, les intelligences artificielles, le devenir de la planète, l’écologie. Et celles-ci se renforcent dans le tome 2.

Même si à la fin du tome 1, nous avons un peu l’impression d’avoir attrapé le grand méchant sans savoir le pourquoi du comment de la cause de cette folie, très vite tout est beaucoup plus nuancé aussi.

À part des réflexions sur notre chère planète Terre, sur les ressources de celle-ci, il y en a aussi une sur les êtres vivants, ce qui fait leur valeur, ce besoin de se dépasser, de prouver ce qu’on vaut.

comet girl top manga 2021

Parmi les gens qui poursuivent Mina, il y a l’équipe Pique-Nique, qui nous fait pas mal rire, et semble composée de bras cassés, pourtant par moment ils vont être bien plus que cela, et, aussi étonnant que cela puisse sonner, nous finirons par nous attacher à eux.

Le chef a la forme d’un porc, et il n’apprécie pas du tout qu’on le traite de porc, de porcinet, etc. Il n’a pas une bonne image auprès des autres, pourtant il a quand même de belles ressources en lui.

Avec Yuriko Akase, l’amour transcende tout et nous met du baume au cœur

La rencontre entre Mina et Sazan va faire des étincelles à travers toute la galaxie. C’est un véritable plaisir d’apprendre à les connaître et de suivre leurs aventures.

Au cours de notre lecture, on retrouve totalement ce côté la force de l’amour qui permet de se dépasser, de retrouver des forces quand tout espoir à disparu… et ce même lorsque l’on est à bout. Y croire, c’est faire une partie du chemin.

Elle se retrouvera fortement sur ces deux-là, mais également sur d’autres personnages. Parfois, ça nous offre des scènes épiques. Par exemple, quand Sazan se met en tête de partir à la recherche de Mina quoiqu’il lui en coûte « ce sont des sentiments incompréhensibles… L’amour pour un autre être et la haine qu’on ne peut s’empêcher de ressentir envers autrui ».

Nous voyons également comme bien souvent, les cicatrices du rejet de l’autre qui restent, alors qu’au contraire l’amour fait monter des larmes de joie, reprendre espoir, apaiser les ressentiments, etc.

Comet girl : qu’est-ce que j’en ai pensé ?

J’ai beaucoup aimé ce manga imaginé comme un space opera. Il m’en a mis plein les yeux, et tout en couleurs, plein de charme, de peps, de références. Moi qui adore l’espace en plus, j’ai été servie. J’ai fait de super balades, mes yeux se sont attardés sur plein de détails.

L’aventure est finie en deux tomes. Elle est dynamique, intéressante, nous offre des surprises, de l’amour, mais fait également réfléchir sur différents éléments, tant les ressources planétaires, que celles que possèdent chaque être vivant en lui.

La postface de la mangaka, Yuriko Akase, est également très touchante. Si bien que je sais déjà que j’embarquerai volontiers dans un nouveau voyage en sa compagnie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article par Ly

Ly parle de ses voyages virtuels divers et variés sur son blog Les Voyages de Ly. Elle aime varier les genres, les plaisirs, et les formats. Tout le monde est le bienvenu pour venir partager. Chacun devrait y trouver quelque chose.

Sur le même thème