Dernier ferry pour le succès ou les déboires d’une scénariste

Dernier ferry pour le succès est une série de mangas en deux tomes parue chez le Lézard Noir du mangaka Shin`ichi Sugimura. On nous raconte l’histoire d’une scénariste à succès, Yôko Kojiri, alors que sa vie est sur la dérive…

Sur l’image de couverture, nous voyons une jeune femme, la mer et les mouettes. Cela a quelque chose d’attirant. Les premiers dessins semblent déjà résonner comme une sorte de dernière chance pour Yôko Kojiri…

Dernier ferry pour le succès : la réussite n’est jamais assurée à vie

Yôko Kojiri est une jeune femme reconnue, scénariste à succès qui écrit pour la télévision. Tout semble aller bien pour elle. Mais ce monde est bien cruel, une seule incartade et on pourrait vous le faire payer cher… Et c’est d’autant plus le cas dans un monde régi par les réseaux sociaux.

dernier ferry pour le succes top manga 2022

À tort ou à raison, la voilà qui se fait harceler sur les réseaux sociaux. Les internautes, cachés derrière leur écran, la critiquent et l’incitent fortement (et de manière impolie) à partir. À bout de nerfs, la jeune femme tente de fuir tout ce qui est relatif à internet pour éviter de trop souffrir.

Fuir pour mieux retourner aux sources

Suite à une rupture amoureuse ou professionnelle, il n’est pas rare que les personnages de récit s’en retournent chez eux pour se ressourcer. Yôko Kojiri n’échappe pas à la règle. C’est donc sur le chemin pour aller chez sa mère que nous la retrouvons « je suis partie il y a dix ans, mais c’est comme si c’était hier ». Dans ce lieu assez isolé, elle espère ne pas être reconnue pour enfin retrouver une certaine tranquillité.

dernier ferry pour le succès top manga 2022

Pourtant, il va se passer quelque chose d’étrange… Elle ne quittera pas vraiment le ferry sur lequel elle est montée et n’atteindra jamais la rive où habite sa mère. Pour enfin écrire son dernier scénario, elle va prendre, encore et encore, ce ferry. C’est presque comme si elle était piégée dans une sorte de boucle temporelle. Serait-elle tombée sous le charme du capitaine ? A-t-elle décidé de rester sur ce ferry jusqu’à ce qu’elle puisse enfin écrire le scénario qu’on lui a demandé ?

Un manga aux côtés décalés avec une histoire qui sait surprendre

Avec ce beau graphisme, ce côté mûr et adulte, le lecteur ne s’attendra certainement pas à lire un manga décalé au départ « les passages les moins captivants d’une histoire doivent être exposés dès le début. Sinon, le spectateur s’impatiente et ne se concentre plus ». Pourtant, on ne peut s’empêcher d’y voir une forme de réalisme malgré tout.

dernier ferry pour le succès top manga 2022

Le côté décalé surgit de toute part. Déjà, sur le graphisme. En effet, les traits des visages sont exagérés, presque hideux, il y a même un côté qui fait froid dans le dos, comme si, parfois, l’expression de leurs sentiments déformait leurs visages. Ensuite, le côté décalé surgit dans certains éléments de l’histoire. C’est probablement une des conséquences de l’imagination débordante, voire un peu folle, de Yôko Kojiri qui fait des personnes rencontrées sur le ferry, des personnages de son nouveau scénario