Voyagez par la lecture grâce à l’album Contes du monde d’Ann Rocard

Il n’est pas rare d’entendre dire que la lecture permet de voyager, qu’elle nous mène vers des contrées lointaines et passées, même parfois imaginaires. J’ai pris une pause lecture sur l’ensemble des continents grâce aux contes racontés par Ann Rocard dans son album Contes du monde, publié chez les éditions Lito.

Qu’est-ce qu’un conte ?

Le conte est un genre qui relève de la tradition orale. Il faut savoir que dans son sens plus large, on fait à l’occasion référence au conte comme un texte conté, peu importe son genre. L’utilisation du terme « conte » ne fait donc pas toujours la distinction entre les genres plus précis comme le mythe ou la légende.

Un mythe ? Une légende ? Un conte ?

On peut distinguer le mythe par sa fixation dans le temps. Il ne s’agit pas d’un texte qui évolue ou qu’on modifiera au fil des années, contrairement aux contes et aux légendes qui vont bien souvent s’adapter au lieu et à l’époque. De plus, le mythe sert particulièrement à expliquer des phénomènes naturels (la pluie, les saisons), des étapes (la naissance, la mort), des émotions (l’amour, la colère)… On remarquera aussi bien souvent la présence de divinités et de créatures mythologiques comme le centaure, le griffon, l’amazone…

La légende, quant à elle, prend place à une époque et dans un lieu bien précis. Elle mettra souvent en scène un aspect auquel on ne sait pas si on doit croire, comme les esprits, le Diable. La part de réel est très, très importante dans la légende, en faisant ainsi un récit auquel on adhère.

Le conte, de son côté, est un texte totalement merveilleux, auquel on ne croit pas. Les personnages du conte accompliront couramment des exploits extraordinaires. Ils sont aussi généralement issus de la royauté.

Alors, Contes du monde d’Ann Rocard, quel genre est-ce ?

Dans l’album d’Ann Rocard, on ne rencontre pas que des contes, faisant ainsi de l’album un recueil riche et varié. Cela dit, il n’est pas impossible de naviguer entre deux genres. Il m’a parfois été moi-même difficile d’affirmer hors de tout doute que tel texte est un mythe et non un conte. J’ai apprécié ce défi qui m’a fait replonger dans mes définitions, dans ce que j’enseigne à mes élèves de 3e secondaire (14-15 ans).

contes du monde : conte pour enfant

Même sans se soucier du genre auquel appartient chacun des textes, cette lecture est très riche. Elle nous permet de faire un tour du monde, de nous imaginer autour d’un feu en train d’écouter une personne conter un récit traditionnel de son pays. C’est un album qu’on lit dans l’ordre ou dans le désordre, à haute voix pour soi ou pour les autres.

Contes du monde : un bain de culture

Que ce soit par les personnages